fbpx

Google a cessé d’avertir les gens des «dangers» d’Edge

Par

le

Google a supprimé son alerte sur les « dangers » d’Edge pour les utilisateurs du navigateur de Microsoft.

Google a cessé d’afficher une alerte aux utilisateurs du navigateur Microsoft Edge qui les a avertis des risques de sécurité tout en conseillant de passer à Chrome.

Il a été rapporté le mois dernier que chaque fois que quelqu’un accédait au Chrome Web Store à l’aide d’Edge, il recevait un message qui disait: « Google recommande de passer à Chrome pour utiliser les extensions en toute sécurité. »

Ce qui est étrange, c’est que l’année dernière, Microsoft a reconstruit son navigateur avec la même plate-forme Chromium utilisée par Chrome, Opera, Vivaldi et d’autres, ce qui signifie qu’Edge est compatible avec les extensions conçues pour Chrome.

Il semblait que l’avertissement n’était qu’un comportement anticoncurrentiel de Google. Bien que Chrome occupe 67% du marché des navigateurs, contre 6% pour Edge, le géant de la recherche essayait-il de voler plus d’utilisateurs à son concurrent? Pas selon l’entreprise.

A Bleeping Computer, Google a déclaré qu’il affichait l’alerte car Microsoft Edge ne prend pas en charge la fonctionnalité de navigation sécurisée de Google, un service qui affiche aux utilisateurs un message d’avertissement avant de visiter un site dangereux ou de télécharger une application nuisible.

Bien que l’avertissement n’ait jamais empêché les utilisateurs d’Edge d’installer et d’exécuter des extensions Chrome, il aurait pu convaincre certaines personnes qu’elles devraient changer de navigateur pour améliorer la sécurité, bien que les deux soient construits sur Chromium.

Maintenant, cependant, l’avertissement a disparu. Lorsque les utilisateurs d’Edge visitent le Chrome Store, ils reçoivent un message qui se lit comme suit: « Vous pouvez maintenant ajouter des extensions du Chrome Web Store à Microsoft Edge – cliquez sur » Ajouter à Chrome « . »

On ne sait pas pourquoi Google a décidé de modifier l’alerte mais Microsoft n’est pas non plus étranger à ce genre de tactique. La firme de Redmond fait d’Edge le navigateur par défaut dans Windows, essaie de dissuader les utilisateurs lorsqu’ils recherchent et installent Chrome. D’ailleurs, une annonce dans le menu Démarrer a récemment suggéré de passer de Firefox à Edge.


Articles recommandés