fbpx

Olympus se sépare de sa division photo

Par

le

Olympus a annoncé son intention de se retirer complètement du secteur de la photo grand public.

Olympus est un nom bien connu dans le monde de la photographie, mais bien qu’il ait nié précédemment qu’il se retirerait du secteur de l’appareil photo, c’est exactement ce qu’il a fait. La société a annoncé que Japan Industrial Partners (JIP), la même société qui a acheté le segment informatique VAIO de Sony, a signé un protocole d’accord qui lui permettra d’acquérir la division.

La puissance photographique croissante des smartphones a vu moins de consommateurs acheter des appareils photo numériques. Ils sont toujours utilisés par les amateurs et les professionnels, mais le nombre d’utilisateurs quotidiens a diminué à mesure que les combinés deviennent plus avancés.

Olympus reconnaît le problème des smartphones. La société a écrit qu’elle « avait mis en œuvre des mesures pour faire face au marché extrêmement sévère des appareils photo numériques, en raison, entre autres, du rétrécissement rapide du marché provoqué par l’évolution des smartphones ». Mais ces étapes n’étaient pas suffisantes et « elles ont enregistré des pertes d’exploitation pour trois exercices consécutifs jusqu’à la fin du mois de mars 2020 ».

La dernière décennie n’a pas été la meilleure pour Olympus, qui a été l’un des principaux fabricants de la catégorie Micro Four Thirds. En plus de l’essor des smartphones, il a dû faire face à un scandale comptable de 1,7 milliard de dollars en 2013.

Le PDG d’Olympus, Yasuo Takeuchi, a suggéré l’année dernière qu’une vente de son entreprise de caméras n’était pas une impossibilité, mais la société a ensuite tenté de minimiser ses commentaires, affirmant qu’elle ne serait certainement pas vendue.

Comme ce fut le cas avec VAIO, JIP dit qu’il prévoit de rationaliser l’entreprise pour la rendre «plus compacte, efficace et agile», ce qui se traduit souvent par des licenciements. Il vendra également des modèles existants et en développera de nouveaux sous des marques Olympus telles que OM-D et Zuiko. Olympus, quant à lui, se concentrera sur la plus grande partie de ses activités – la fourniture d’équipements médicaux.

«Au cours des discussions en cours, Imaging poursuivra ses activités comme d’habitude. Les départements des ventes, des services et du marketing continueront de travailler dur pour soutenir les clients passionnés de photographie avec d’excellents produits et services »
, a déclaré Olympus.

L’accord devrait être conclu d’ici le 30 septembre. Le montant que JIP a payé pour l’acquisition n’a pas été révélé.