fbpx

Dyson a conçu un respirateur artificiel en dix jours basé sur sa technologie

Par

le

Pour faire face à l’épidémie de COVID-19, Dyson apporte son aide et a conçu un respirateur artificiel basé sur sa technologie.

Dyson est devenu la dernière entreprise technologique à rejoindre la lutte contre le Covid-19 en détournant certaines de ses ressources et de son expertise pour aider à concevoir un respirateur artificiel pour répondre aux pénuries. De manière assez impressionnante, la création de Dyson, le CoVent, a vu le jour en moins de deux semaines, après que James Dyson a reçu un appel du Premier ministre britannique Boris Johnson.

Dyson s’est associé à The Technology Partnership pour concevoir et construire un respirateur basé sur le moteur numérique de la société britannique.

Dans un e-mail interne envoyé aux employés obtenu par Fast Company, le fondateur de la société technologique a déclaré que le CoVent pouvait être fabriqué rapidement, efficacement et en grande quantité. S’appuyant sur l’expertise de Dyson en matière de purification de l’air, il a été conçu pour répondre aux besoins spécifiques des patients atteints de Covid-19 et convient à une variété de contextes cliniques. Celui-ci peut être installé sur le lit du patient, et fonctionne sur batterie ou sur le courant. Autre point fort, il n’a pas besoin d’une source d’air fixe.

Dyson a déclaré qu’ils avaient déjà reçu une commande initiale de 10 000 unités du gouvernement britannique, mais parce que les respirateurs sont un produit réglementé, ils doivent d’abord obtenir l’approbation avant que la fabrication puisse avancer.

« La course est maintenant lancée pour le mettre en production », a ajouté Dyson.

Dyson a en outre indiqué qu’il donnerait 5 000 unités supplémentaires aux efforts de secours internationaux, dont 1 000 iront au Royaume-Uni.

Le Premier ministre Johnson a révélé vendredi qu’il avait été testé positif au coronavirus. Sur Twitter, le Premier Ministre a déclaré qu’il présentait des symptômes bénins et qu’il s’auto-isolait, mais qu’il continuerait de diriger la réponse du gouvernement via vidéoconférence alors qu’il lutte contre le virus.


Articles recommandés