fbpx

Apple finalise l’acquisition de la division modem d’Intel

Par

le

Apple a finalisé l’acquisition de la majorité de la division en charge de concevoir et fabriquer les modems 5G d’Intel.

Apple vient de conclure un contrat d’un milliard de dollars pour reprendre la division en charge de concevoir et fabriquer les modems d’Intel. Désormais, la société a encore un composant de plus dans sa chaîne d’approvisionnement iPhone à son actif.

Quelques jours à peine après avoir appelé cela une « perte de plusieurs milliards de dollars », Intel a fini de céder sa division de modems mobiles à Apple dans le cadre d’un contrat d’un milliard de dollars. L’acquisition, initialement annoncée en juillet, s’est achevée lundi.

Intel a déclaré que la transaction confère à Apple la « majorité » de son activité de modems mobiles, tandis que le fabricant de puces conserve la possibilité de continuer à développer la technologie de modem pour ordinateurs, appareils IoT et véhicules autonomes.

« Cette transaction, évaluée à un milliard de dollars, a été annoncée le 25 juillet 2019. Comme précédemment divulguée, cette transaction permet à Intel de se concentrer sur le développement de technologies pour les réseaux 5G tout en conservant la possibilité de développer des modems pour des applications autres que les smartphones, tels que les PC, Internet des objets et des véhicules autonomes « .

La semaine dernière, Intel a déclaré sans ambiguïté qu’elle était contrainte de céder sa division de modems mobiles en raison des pratiques anticoncurrentielles de Qualcomm sur le marché. La société affirme que son fabricant de puces rival a créé des contrats de licence de brevet qui ont rendu impossible la concurrence. La Federal Trade Commission mène actuellement une enquête sur les allégations.

Le vrai gagnant est Apple, qui possédera et contrôlera désormais la fabrication de l’un des composants les plus cruciaux de son iPhone. Au cours des dernières années, Cupertino a abandonné ses fournisseurs tiers dans la mesure du possible. Il a cessé de s’appuyer sur les processeurs Samsung en 2012 avec l’introduction du processeur A6 sur l’iPhone 5.

Plus récemment, le géant de la technologie s’est efforcé de se démarquer des puces Intel de sa gamme de MacBook. Depuis au moins début 2017, Apple a indiqué à plusieurs reprises son intention de passer aux processeurs basés sur ARM dans les futurs modèles d’ordinateurs portables. Ainsi, la conclusion du contrat de modem avec Intel n’est peut-être pas la dernière fois qu’il perd un contrat de plusieurs milliards de dollars avec la firme de Cupertino.

Articles recommandés