fbpx

Un robot avocat pour contester les PV

Par

le

Un jeune britannique a développé un robot avocat pour aider les internautes à annuler leurs contraventions.

Si prendre un avocat pour contester un PV de stationnement n’est pas rentable, pourquoi ne pas faire appel à un robot avocat ? Un site Web baptisé Do Not Pay permet aux internautes d’annuler leurs contraventions, faire une demande d’indemnisation pour un vol ou un train retardé, rapidement et facilement. En seulement cinq mois, il a permis à ses utilisateurs d’épargner l’équivalent de 3 millions de dollars d’amende.

Derrière ce site Web se cache Joshua Browder, un jeune britannique actuellement étudiant à l’université de Stanford, aux États-Unis. Interrogé par la version américaine du site Metro, Joshua Browder explique qu’il a eu l’idée de créer ce logiciel après avoir reçu un certain nombre de PV « parfois infligés de manière injuste». Il ajoute que « les problèmes judiciaires sont un fardeau pour les personnes les plus désavantagées. Avec des technologies telles que mon robot, j’espère que chaque personne à travers le monde aura le droit au même degré de protection qu’un milliardaire».

do-not-pay

Pour recevoir de l’aide, l’internaute doit se créer un compte. Une fois connecté, il lui suffira d’appuyer sur un bouton depuis son tableau de bord pour qu’il soit pris en charge par le robot. Un système de questions-réponses aide ce dernier à trouver des excuses ou des justifications au contrevenant, avant de préparer une lettre de réclamation. De là, l’utilisateur devra simplement envoyer la lettre de réclamation au tribunal.

Depuis son lancement, le site Web du jeune homme de 19 ans a permis aux utilisateurs d’obtenir gain de cause dans 47 % des affaires, soit un total de 95 000 contraventions annulées.

Face au succès de Do Not Pay, Joshua souhaite développer son produit à New York, au Canada et à Mexico. Aurons-nous un jour la possibilité de l’utiliser en France ?

Articles recommandés