fbpx

8chan fait son retour sous un nouveau nom: 8kun

Par

le

8chan est de retour, mais cette fois-ci sous un nouveau nom. 8kun a pris la place du nouveau nom controversé du site d’imageboards.

8chan, le célèbre forum de discussion qui est hors ligne depuis août, tente de revenir sur Internet sous un nouveau nom. Le site s’appellera désormais 8kun et son nouveau logo est un serpent en forme de 8.

8chan était hors ligne depuis le 5 août, quelques jours après la fusillade dans un Walmart à El Paso au Texas, dans laquelle 22 personnes ont été tuées. Le tireur était un membre actif du site et avait posté un manifeste haineux peu de temps avant l’attaque.

À la suite de la fusillade à El Paso et à Dayton, dans l’Ohio, Cloudflare a écrit qu’il mettait fin à son service pour 8Chan. L’entreprise avait fait de même avec The Daily Stormer deux ans plus tôt.

Dimanche, le compte Twitter de 8chan a publié un clip animé indiquant le nouveau nom et le nouveau logo du site. Dans un tweet ultérieur, il écrivait: « Si vous étiez auparavant un Board Owner sur 8chan, envoyez-nous un e-mail à [email protected] avec votre secret partagé si vous souhaitez migrer votre board vers 8kun. »

CNET rapporte que 8kun a été enregistré auprès du registraire de domaine Tucows le 7 septembre. Un porte-parole de la société a déclaré qu’il n’avait entendu parler de l’enregistrement que par des points de vente en ligne rapportant l’actualité et qu’il « enquêtait », ce qui semble un peu inquiétant pour le site.

Pour ceux qui se demandent, «chan» est un suffixe qui désigne généralement un enfant en japonais, tandis que «kun» désigne généralement un jeune homme.

Jim Watkins, le propriétaire de 8chan, avait déclaré que le site reviendrait après avoir parlé avec le comité américain de la sécurité intérieure, ce qu’il avait fait le mois dernier en témoignant du rôle joué par 8chan dans la fusillade de masse. Dans une déclaration à la commission, il a déclaré: «8chan encourage les débats animés, les discussions et les changements d’opinion résultant de ses interactions via ses boards. Contrairement aux plateformes telles que Facebook ou Twitter, il n’existe aucune «police de la parole» capable de dissuader des opinions mal formées, des théories du complot populaires ou des monologues haineux. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Pour ne rien rater de l’actualité High Tech, Geek & Insolite, suivez-nous sur Facebook et Twitter 😉