fbpx

La Nasa double le débit Internet de la station spatiale internationale à 600 Mbps

Par

le

La Nasa a récemment mis à niveau la connexion Internet de l’ISS, doublant ainsi le taux d’envoi et de réception des données.

Le réseau de communication de la Nasa a récemment bénéficié d’une mise à niveau pour une transmission plus rapide des données vers et depuis la station spatiale internationale (ISS). La nouvelle connexion Internet de 600 Mbps permettra aux données scientifiques générées par les expériences menées à bord de l’ISS, d’autres missions spatiales et des démonstrations technologiques, d’être relayées plus rapidement aux équipements au sol de l’agence.

Après avoir envisagé de rendre l’ISS disponible pour les entreprises commerciales, la vitesse de ses communications avec la Terre a été considérablement améliorée.

« Les missions de la Nasa, proches et lointaines, reposent sur des communications rapides et efficaces pour relayer les données de mission cruciales aux centres de contrôle et aux scientifiques sur Terre. La station prend désormais en charge une connexion à 600 mégabits par seconde (Mbps), doublant ainsi le volume de données que la station peut émettre et recevoir à la fois « , a déclaré l’agence spatiale.

George Morrow, directeur par intérim du Goddard Space Flight Center de la Nasa, a déclaré que les réseaux de communication de l’agence jouent un rôle « pivot » dans toutes les missions, car ils permettent aux données de missions de recherche de vols spatiaux humains, de sciences de la Terre et spatiales et de démonstrations technologiques d’atteindre la Terre. Il note en outre que l’amélioration de la vitesse du réseau pour l’ISS montre l’engagement de l’agence à fournir des services opérationnels de haute qualité pour les missions d’exploration actuelles et futures.

La vitesse améliorée permettra également de nouvelles expériences et démonstrations technologiques que les astronautes ne peuvent effectuer que sur l’ISS. Celles-ci nécessitent une résolution plus élevée ou des données plus détaillées qu’auparavant.

L’ISS utilise un système de satellites de poursuite et de relais de données (TDRS), placés stratégiquement en orbite haute, qui utilise des signaux radio pour communiquer avec des antennes basées au sol, appelées réseau spatial. Le réseau envoie ensuite ces signaux à divers centres de la Nasa via des lignes fixes, que les systèmes informatiques de l’agence convertissent en données lisibles. Ce processus est inversé lorsque les données sont renvoyées de la Terre vers la station et que l’opération est effectuée avec un délai inférieur à une seconde.

Risha George, responsable du projet, a déclaré à propos de la mise à niveau du réseau spatial: « L’utilisation opérationnelle de ces formes d’ondes avancées prouve qu’elles peuvent également être utilisées pour de futures missions, telles que le Gateway, un petit vaisseau spatial qui orbitera la Lune et constituera un tremplin à l’exploration humaine sur Mars « .

Pour permettre cette mise à niveau, le réseau spatial a reçu une nouvelle architecture terrestre numérique, de meilleurs processeurs de données, des routeurs améliorés, du matériel et des logiciels pour les stations au sol, tandis que les techniciens ont mis à jour le modem logiciel de l’ISS. Les lignes de données terrestres reliant les divers composants terrestres ont également bénéficié d’une amélioration des circuits et de la largeur de bande.


Articles recommandés