Créations

AlterEgo, ce casque futuriste conçu par le MIT et capable de lire vos pensées

Par

le

Des chercheurs du MIT ont mis au point un casque capable d’identifier les mots auxquels vous pensez mais que vous ne dites pas, en ayant recours aux signaux neuromusculaires.

Les scientifiques du MIT ont conçu un dispositif conçu pour «l’augmentation de l’intelligence». « Notre idée était la suivante: pourrions-nous avoir une plate-forme informatique plus interne, qui fusionne l’humain et la machine d’une certaine manière et qui ressemble à une extension interne de notre propre cognition ? » explique le chercheur principal Arnav Kapur.

Des chercheurs de l’institution de renommée mondiale ont inventé AlterEgo, une nouvelle interface informatique qui repose sur la subvocalisation (le phénomène consistant à prononcer mentalement les mots lus lors d’une lecture silencieuse) pour «entendre» vos pensées. Ressemblant à une version futuriste du casque orthodontique, le casque portable capte les données qui sont ensuite traitées par un système informatique interne. L’appareil génère alors une réponse aux «pensées» qu’il a comprises de votre tête.

Mais comment cet appareil de lecture d’esprit peut-il plonger dans vos pensées ? En mesurant les signaux neuromusculaires produits quand vous subvocalisez, bien sûr ! Cet exploit consiste à utiliser une approche à deux volets impliquant des électrodes intégrées au système et des écouteurs à conduction osseuse, qui traitent les vibrations transmises aux os de votre oreille interne.

Ces signaux neuromusculaires sont ensuite transférés au système informatique, qui utilise des réseaux neuronaux pour discerner des mots individuels. Bien qu’il ne soit pas difficile d’imaginer des applications plus sinistres, le MIT a tenu à rassurer : « Le système n’a aucun accès direct à l’activité cérébrale et ne peut donc pas lire les pensées d’un utilisateur. Il lit uniquement les mots délibérément prononcés silencieusement ».

Les chercheurs pensent qu’AlterEgo pourrait être utilisé pour contrôler les appareils IoT, les applications de réalité virtuelle et augmentée, commander un retour chez Uber, ou un outil pour établir une réunion.

Thad Starner, un professeur du Georgia Tech’s College of Computing, estime que la technologie a également un potentiel en tant qu’outil de communication industriel pour aider les travailleurs dans un environnement bruyant comme les aéroports ou les militaires.

Articles recommandés