L’Allemagne veut que les smartphones et tablettes soient plus éco-responsables et réparables

Par

le

L’Allemagne demande aux fabricants de téléphones de proposer sept ans d’assistance pour leurs appareils.

Il ne fait aucun doute que les téléphones sont des gadgets coûteux. Beaucoup coûtant plus de 1 000 euros, la plupart des gens s’attendent à les conserver pendant de nombreuses années, mais les correctifs de sécurité et les mises à jour ne durent qu’une durée limitée. Le gouvernement allemand pense que les consommateurs devraient obtenir une meilleure offre et souhaite que l’Union européenne exige une période de sept ans pour les mises à jour de sécurité et les pièces de rechange abordables.

L’UE propose actuellement que les fabricants soient tenus d’offrir cinq ans de mises à jour de sécurité pour leurs appareils. La publication allemande Heise écrit que l’Allemagne pense que ce n’est pas assez long et fait pression pour une période obligatoire de sept ans pour les correctifs et les pièces de rechange abordables.

Sans surprise, le groupe de défense des technologies DigitalEurope, dont les membres incluent Samsung, Apple et Google, n’est pas aussi enthousiaste à l’égard des propositions. Il souhaite que la norme actuelle de trois ans de mises à jour de sécurité pour les mobiles, proposée par la plupart des fabricants d’Android, reste en place. Samsung l’a récemment étendue à quatre ans, tandis qu’Apple propose généralement cinq ans. Il souhaite également que les besoins en pièces de rechange soient limités aux écrans et aux caméras.

Conserver les téléphones pendant sept ans devrait profiter aux consommateurs au-delà des implications financières. Certains utilisateurs restent sur des systèmes d’exploitation plus anciens longtemps après avoir cessé de recevoir des correctifs de sécurité, laissant les combinés vulnérables aux attaques. De plus, la politique devrait réduire l’impact environnemental résultant de la mise à niveau constante vers de nouveaux appareils.

Android Police note que ceux qui vivent en Europe pourraient ne pas vouloir être trop excités pour le moment. L’Allemagne est actuellement au milieu d’une élection en cours, et cela pourrait être un cas rare où des politiciens font des promesses qu’ils ne tiennent jamais une fois élus. Mais même si cela ne se réalise pas, la règle des cinq ans de l’UE pourrait entrer en vigueur en 2023.