Les futurs wearables pourraient utiliser la chaleur corporelle pour produire de l’énergie

Par

le

Dans le futur, les wearables pourraient utiliser la chaleur corporelle de l’utilisateur pour produire de l’énergie.

Des chercheurs chinois ont mis au point un générateur thermoélectrique (TEG) qui pourrait un jour remplacer les batteries des appareils portables tels que les trackers de fitness, les smartwatches et les capteurs de pouls. Plus de travail est nécessaire pour rendre l’idée commercialement viable, mais avec la popularité croissante des appareils portables, cela semble une piste intéressante à explorer.

Leur prototype TEG mesure 11,5 cm de long sur 2,7 cm de large. Lorsqu’il est enroulé autour du poignet d’un sujet de test, l’appareil a pu exploiter la différence de température entre la peau du porteur et l’environnement ambiant pour alimenter une LED.

Contrairement aux autres générateurs qui utilisent le mouvement pour produire de l’énergie, les TEG n’ont pas de pièces mobiles, ils nécessitent donc très peu d’entretien. Qian Zhang de l’Institut de technologie de Harbin et ses collègues ont modifié leur prototype pour être plus flexible et lors des tests, il a pu survivre à 10 000 courbures répétées sans incident.

Le prototype élimine également une partie des métaux rares trouvés dans les TEG disponibles dans le commerce, ce qui pourrait réduire considérablement les coûts de fabrication à grande échelle.

L’équipe n’est pas la première à rechercher l’idée; il existe de nombreux exemples d’autres expérimentant des appareils thermoélectriques portables sur YouTube.

Les chercheurs ont déclaré qu’ils prévoyaient d’améliorer la conception de l’unité afin d’absorber la chaleur plus efficacement. L’espoir est qu’un jour, la technologie pourra être utilisée pour alimenter l’électronique portable.