fbpx

Nintendo autorise désormais les annulations de précommandes sur l’eShop

Par

le

Dès maintenant, Nintendo permet d’annuler une réservation jusqu’à sept jours avant la disponibilité du jeu sur l’eShop.

Les propriétaires de Nintendo Switch peuvent désormais annuler les jeux qu’ils ont précommandés. Dès à présent, la société a annoncé sur son site Web japonais que les utilisateurs ont jusqu’à sept jours avant le lancement du jeu pour changer d’avis et annuler la commande. Les changements s’appliquent également à la France et dans d’autres régions occidentales.

Auparavant, Nintendo facturait immédiatement les consommateurs pour les titres précommandés. Selon sa politique « toutes les ventes sont finales », cela signifiait que si vous changiez d’avis sur un jeu, il était déjà trop tard.

Toutes les ventes sont toujours définitives, mais maintenant, Nintendo ne facturera pas les précommandes jusqu’à une semaine avant la date de sortie du jeu. Cette mise à jour procédurale donne aux joueurs une fenêtre équitable pour retirer leurs ordres s’ils décident que le titre ne leur convient pas.

« Vous pouvez annuler la précommande d’un article tant que son téléchargement n’a pas commencé (…), c’est-à-dire au plus tôt sept jours avant la date de sortie de l’article. La date de paiement et de téléchargement d’un article est indiquée dans la section « Précommandes » du menu de shopping, accessible depuis les paramètres de votre compte Nintendo (…) Si vous précommandez un article moins de sept jours avant sa date de sortie, le paiement est effectué aussitôt, le téléchargement commence immédiatement, et vous ne pouvez pas annuler la précommande. « 

Le changement de politique/procédure intervient à un moment intéressant. Une bataille juridique de deux ans avec les autorités norvégiennes et allemandes sur cette question même s’est terminée par une victoire de Nintendo au début de cette année. Les tribunaux se sont rangés du côté de la politique de non-remboursement de l’entreprise. Les plaignants ont fait appel de la décision, mais on ne sait pas si les actions de Nintendo avaient quoi que ce soit à voir avec les disputes juridiques. Quoi qu’il en soit, l’affaire est aussi bonne que réglée avec le changement et l’affaire sera probablement abandonnée.


Articles recommandés