fbpx

Kitty Hawk abandonne son projet de voiture volante

Par

le

Kitty Hawk, une société financée par le cofondateur de Google, Larry Page, abandonne son projet de voiture volante.

Kitty Hawk Corporation, le constructeur d’avions personnels électriques basé à Palo Alto, a récemment annoncé qu’il mettait un terme à l’un de ses premiers projets après avoir appris tout ce dont il avait besoin.

Flyer a été l’un des projets de véhicules volants les plus ambitieux à avoir vu le jour récemment. Le travail sur le projet a commencé il y a près de cinq ans, Kitty Hawk le partageant pour la première fois avec le public à la mi-2017. Au cours de son développement, Kitty Hawk a construit 111 exemplaires qui ont été pilotés par plus de 75 personnes. Au total, la compagnie a déclaré avoir effectué plus de 25 000 vols réussis, en équipage et sans équipage.

Dans un échange avec TechCrunch, le PDG de Kitty Hawk, Sebastian Thrun, a noté que peu importe à quel point ils avaient cherché, ils n’ont pas trouver de chemin vers une entreprise viable pour le monoplace Flyer.

À ce titre, l’équipe va se concentrer sur Heaviside comme plateforme principale. Annoncé à la fin de l’année dernière, Heaviside est un véhicule à décollage et atterrissage vertical (VTOL) plus puissant qui peut atteindre des vitesses allant jusqu’à 290 km/h et a une portée d’environ 160 kilomètres. Ce dernier point est une avancée incroyable pour le vol électrique. En effet, voler nécessite une tonne d’énergie et, actuellement, le poids des batteries présente des complications pour le décollage. La technologie qui permet à Tesla de faire 480 km de distance avec une Model 3 ne suffit pas à propulser plus d’un avion biplace avec une autonomie de vol limitée à quelques kilomètres. C’est pour cette raison que Kitty Hawk a décidé de rendre ses avions beaucoup plus petits. De plus, Heaviside est 100 fois plus silencieux qu’un hélicoptère traditionnel, peut être piloté manuellement ou de manière autonome et peut même être piloté au-dessus des villes.

Selon la compagnie, il peut voler de San Jose à San Francisco en seulement 15 minutes.


Articles recommandés