fbpx

Android : le créateur du fond d’écran qui fait planter les appareils assure que ce n’était pas intentionnel

Par

le

Le créateur d’un fond d’écran qui fait planter les téléphones Android assure que ce n’était pas intentionnel.

L’individu responsable de la création d’une image sur laquelle de nombreux appareils Android ont planté, a révélé qu’il ne savait pas que sa photo causerait autant de problèmes.

La semaine dernière, nous avons signalé que la définition d’une certaine image comme fond d’écran sur certains téléphones Android les faisait planter et se coincer dans une boucle qui allumait et éteignait l’écran, ce qui rend impossible de dépasser l’écran de verrouillage. Cela a affecté la plupart des terminaux Android, en particulier les smartphones Samsung.

Il a été découvert que le problème résidait dans le format de l’image. Plutôt que d’utiliser le sRGB préféré d’Android, il utilise l’espace colorimétrique RVB. Comme Android 10 ne convertit pas ce format, les combinés incompatibles étaient en brique molle lorsqu’il a été défini comme fond d’écran. Les utilisateurs ont pu récupérer leurs appareils en les redémarrant en mode sans échec et en supprimant le fichier image, ou en utilisant le bootloader pour réinitialiser complètement le téléphone.

Il est à noter que l’image n’a aucun effet sur les téléphones exécutant l’aperçu Android 11, qui convertit les espaces colorimétriques non pris en charge.

Maintenant, la personne qui a téléchargé l’image s’est manifestée. S’adressant à la BBC, le scientifique et photographe amateur basé à San Diego, Gaurav Agrawal, a déclaré qu’il avait pris la photo à St Mary Lake dans le Glacier National Park, Montana, en août 2019.

Après avoir capturé la photo sur son appareil photo Nikon, Agrawal a fait un peu de montage dans Lightroom. Lors de l’exportation de l’image finale, il a choisi le format d’espace colorimétrique RVB.

« Je ne savais pas que le format ferait cela »
, a-t-il déclaré. « J’ai un iPhone et mon fond d’écran est toujours une photo de ma femme. »

Le photographe compte plus de 10 000 abonnés sur la plateforme de photographie Flickr et son travail est paru dans le magazine National Geographic.

« J’espérais que ma photographie devienne » virale « pour une bonne raison, mais c’est peut-être pour une autre fois », a-t-il déclaré. « Je vais utiliser un autre format à partir de maintenant. »


Articles recommandés