fbpx

Les termes «liste noire» et «liste blanche» bannis par l’agence britannique de cybersécurité pour racisme

Par

le

L’agence britannique de cybersécurité a décidé de remplacer les termes termes «liste noire» et «liste blanche» , qui peuvent propager des préjugés racistes.

L’agence de cybersécurité du gouvernement britannique (NCSC), une branche du siège des communications gouvernementales (GCHQ), a déclaré qu’elle mettait en œuvre le changement pour aider à «éliminer le racisme dans la cybersécurité».

La liste noire est un terme souvent utilisé dans la technologie et d’autres industries pour décrire une liste contenant des éléments interdits, interdits ou indésirables tels que des mots de passe, des courriers indésirables, des sites Web, des applications, etc. Alors que la liste blanche est l’inverse, contenant tout ce qui est autorisé.

«Il y a un problème avec la terminologie. Cela n’a de sens que si vous assimilez le blanc à «bon, autorisé, sûr» et le noir à «mauvais, dangereux, interdit». Il y a des problèmes évidents avec cela », a écrit la directrice du NCSC, Emma W.« Donc, au nom de la lutte contre le racisme dans le domaine de la cybersécurité, nous éviterons cette formulation péjorative nonchalante sur notre site Web à l’avenir. »

La modification de la terminologie a été provoquée par une demande d’un client, qui a demandé si l’agence envisagerait de modifier le libellé de son site Web.

Le moteur de navigateur open source Chromium, qui est utilisé dans Chrome, Edge, Vivaldi et autres, a également déprécié les termes liste blanche et liste noire après avoir été invité à le faire par les ingénieurs de Microsoft.

Une étude universitaire de l’Université de Limerick a affirmé que des termes tels que liste noire, liste blanche et moutons noirs «ne reflètent pas seulement une culture raciste, mais servent également à la légitimer et à la perpétuer».

Pour ceux qui envisagent de se plaindre du changement, le directeur technique du NCSC, Ian Levy, déclare: « Si vous songez à entrer en contact en disant que le politiquement correct est devenu fou, ne vous embêtez pas. »


Articles recommandés