fbpx

Amazon rouvre ses entrepôts en France

Par

le

Amazon rouvre ses entrepôts français après avoir conclu un accord avec ses partenaires sociaux pour rouvrir en toute sécurité et progressivement ses six entrepôts.

Amazon rouvre ses six centres de distribution en France à partir d’aujourd’hui. La société avait fermé les entrepôts en avril en raison d’un conflit de travail avec des travailleurs qui alléguaient que le géant du e-commerce ne faisait pas assez pour les protéger de la pandémie liée au COVID-19 en cours. Les six entrepôts devraient «rouvrir progressivement» à partir d’aujourd’hui, selon un porte-parole d’Amazon.

Amazon a fermé ses six entrepôts français le 15 avril après qu’un tribunal français a rendu une décision qui menaçait de condamner la société à un million d’euros par article pour avoir expédié autre chose que des fournitures médicales, des produits d’hygiène et des produits alimentaires.

La décision de justice est intervenue après une plainte des syndicats français représentant les travailleurs d’Amazon, qui ont fait valoir que les entrepôts étaient trop de monde et qu’Amazon ne faisait pas assez pour les protéger du virus. Amazon a fait valoir que ses opérations étaient «complexes et variées» et que «le risque était trop élevé» pour essayer d’expédier uniquement des produits qui respectaient la décision du tribunal, d’où la fermeture totale du mois dernier.

Un communiqué publié par le syndicat CFDT donne plus de détails sur l’accord, qui comprend des garanties de santé, un retour volontaire au travail pour les travailleurs, des horaires ajustés pour aider à la distanciation et une augmentation de salaire de 2 € de l’heure jusqu’à fin mai.

Malgré sa réouverture en France, Amazon continue de lutter pour des conditions de travail sûres pour ses employés pendant la pandémie de COVID-19. À ce jour, sept employés des entrepôts d’Amazon sont décédés de la maladie. La société est également frustrante et opaque sur le nombre de travailleurs infectés ou morts du virus, le vice-président directeur des opérations mondiales d’Amazon, Dave Clark, appelant les statistiques sur les infections «pas un nombre particulièrement utile». Amazon a également licencié certains de ses employés qui ont organisé une débauche pour des raisons de sécurité, ce qui a conduit un ingénieur senior et un vice-président à démissionner de l’entreprise en signe de protestation.


Articles recommandés