fbpx

Covid-19 : des antennes 5G incendiées au Royaume-Uni

Par

le

Au Royaume-Uni, des antennes ont été incendiées après la propagation d’une théorie du complot faisant un lien entre elles et le Covid-19.

Au Royaume-Uni, des antennes 5G ont été victimes de dégradations et destruction après la divulgation d’une information sur tous les réseaux sociaux stipulant que ces antennes favorisent la propagation du covid-19.
La 5G est la dernière génération de réseau mobile qui permet d’accéder à internet avec un débit bien plus élevé que la 4G, un temps de latence minime, et la possibilité de télécharger des fichiers lourds en des temps extrêmement limités. Par son potentiel, la 5G vise même à permettre de nouvelles opportunités dans d’autres secteurs d’activités que les télécommunications.

De nombreuses antennes 5G ont été détériorées dans des villes comme Liverpool, Belfast, Birmingham, ou bien encore Manchester, suite à une fausse information établissant un lien entre la propagation du covid-19 et les antennes 5G. Alors que la 5G est considérée comme ayant des conséquences néfastes sur la santé à cause des ondes libérées, sur les réseaux sociaux, nombreux sont ceux à établir un lien entre la 5G et la propagation du covid-19. Des antennes 5G et des lignes d’appels d’urgence des hôpitaux ont ainsi été coupées à la suite d’incendies.

Sur le terrain, des employés des opérateurs britanniques ont également été menacés par des militants convaincus par la relation entre 5G et covid-19. Les militants de cette théorie soutiennent que les antennes 5G affaiblissent le système immunitaire et absorbent l’oxygène, ce qui expliquerait la détresse respiratoire dans les cas graves de covid-19. Ils affirment également que le virus ne se propage pas en Afrique parce que les africains ne disposent pas de la technologie et que le virus a débuté à Wuhan suite à la mise en place des antennes 5G.

Il est important de rappeler que cette théorie est infondée car plusieurs cas d’infection au covid-19 ont été enregistrés en Afrique et plusieurs pays du continent ont pris des mesures adéquates de confinement pour empêcher sa propagation. L’Iran, autre pays touché par le virus, ne possède d’ailleurs aucune antenne 5G, contrairement à la Corée du Sud qui dispose déjà d’un réseau 5G important et qui a jusqu’à présent su contenir le covid-19.  

Si les émissions d’ondes éveillent l’inquiétude, ces dernières font l’objet d’analyses scientifiques poussées pour vérifier leur potentielle dangerosité. Les apports de la 5G sont par ailleurs nombreux. Comme le rappelle MonPetitForfait, le réseau mobile de cinquième génération va permettre de multiples évolutions. La médecine va ainsi développer les opérations médicales à distance et le milieu de l’industrie va profiter de nouveaux outils pour aider les ouvriers. Cela n’est qu’un échantillon des nombreux secteurs qui profiteront du potentiel que peut proposer la 5G et des nouveaux usages et pratiques que ce réseau mobile va permettre.

Compte tenu de l’ampleur de la situation, le département britannique en charge du numérique, de la culture, des médias et des sports a invité les réseaux sociaux à prendre leurs responsabilités. Facebook a ainsi supprimé tous les contenus évoquant un rapport entre le covid-19 et les antennes 5G avant que Youtube et Twitter ne lui emboitent le pas. Enfin, des enquêtes ont été ouvertes pour arrêter les coupables de ces actes qualifiés de criminels par les enquêteurs.


Articles recommandés