fbpx

Zoom met à jour l’application iOS pour l’empêcher d’envoyer des données à Facebook

Par

le

Zoom a décidé de mettre à jour son application iOS pour l’empêcher d’envoyer différentes données à Facebook.

Le logiciel d’appel vidéo Zoom a fait l’objet d’une polémique récemment après que son application iOS a été repérée en train de partager des données avec Facebook, sur la base de la mise en œuvre par l’application de la fonction « Connexion avec Facebook ». Bien qu’aucune information personnelle sur l’utilisateur n’ait été envoyée lors de la transmission, elle incluait des données d’appareil qui pourraient potentiellement être utilisées pour cibler les publicités. Zoom, comme plusieurs autres services de plus en plus utilisés pour le travail à distance dans le monde, a rapidement rectifié le problème et a depuis publié une application iOS et une politique de confidentialité mises à jour pour répondre à ces préoccupations.

Le travail à distance étant devenu la norme pour de nombreuses entreprises ces derniers temps, il n’est pas surprenant de voir des outils de téléconférence comme Zoom connaître une croissance record en si peu de temps. Alors que d’autres services Web sont en train d’optimiser et d’augmenter la capacité de leurs serveurs pour résoudre les problèmes de performances, Zoom en avait un lié à la confidentialité des utilisateurs, comme l’a récemment découvert Motherboard.

Le problème, spécifique à l’application iOS de Zoom, impliquait l’envoi de données d’appareil à Facebook, même pour les utilisateurs qui n’avaient pas de compte Facebook. Bien qu’il soit assez courant que les applications intègrent des services Facebook pour fournir des fonctionnalités et partager des données avec des tiers, les pratiques de collecte de données de Zoom n’étaient pas claires pour les utilisateurs qui n’utilisaient pas leur compte Facebook pour se connecter (ou en avoir un en premier lieu) ).

Une analyse détaillée a révélé que Zoom se connectait à l’API Graph de Facebook pour le partage de données et envoyait le modèle de l’appareil, le système d’exploitation, le fuseau horaire, la ville, l’opérateur, les détails du smartphone et son identifiant d’annonceur unique à l’outil d’analyse.

La société a rapidement publié une réponse, déclarant qu’elle avait initialement mis en œuvre la fonctionnalité «Connexion avec Facebook» à l’aide du SDK de Facebook pour plus de commodité pour l’utilisateur; cependant, il a été « récemment mis au courant » des données « inutiles » de l’appareil collectées par le SDK.

Les utilisateurs de Zoom sur iOS devraient maintenant mettre à jour leur application vers la dernière version (4.6.9), qui supprime le SDK Facebook de collecte de données, mais permet toujours de se connecter avec un compte de réseau social via le navigateur de l’appareil si l’on choisit de le faire.

Ce n’est pas la première fois que Zoom fait l’objet d’un examen médiatique, car l’année dernière, la société a été obligée de publier un correctif d’urgence pour empêcher le piratage des webcams Mac.


Articles recommandés