fbpx

L’équipe Mercedes F1 aide à fabriquer des respirateurs

Par

le

Des ingénieurs de Mercedes F1 viennent de mettre au point une nouvelle version d’un appareil de respiration pour aider les patients atteints par le coronavirus.

Des ingénieurs et des cliniciens de l’University College London ont travaillé avec Mercedes F1 pour créer le dispositif de ventilation en pression positive continue (PPC, ou CPAP en anglais), qui a déjà été utilisé en Chine et en Italie.

Tel que rapporté par la BBC, le PPC envoie un flux constant de mélange air-oxygène dans la bouche et le nez des patients. La pression signifie que les poumons restent ouverts, augmentant la quantité d’oxygène qui pénètre dans les organes. Cela réduit l’effort nécessaire pour inspirer, ce qui peut être particulièrement difficile lorsque Covid-19 a provoqué l’effondrement des alvéoles (sacs aériens des poumons).

L’appareil utilise un masque ou une cagoule transparente sur la tête du patient, ce qui le rend moins invasif qu’un ventilateur.

L’Italie signale qu’environ 50 pour cent des patients qui ont reçu une assistance avec le PPC n’ont pas eu besoin d’être placés sous un ventilateur mécanique.

« Ces appareils aideront à sauver des vies en garantissant que les ventilateurs, une ressource limitée, ne sont utilisés que pour les plus gravement malades », a déclaré le professeur Mervyn Singer, consultant en soins intensifs à l’hôpital de l’UCL.

« Bien qu’ils soient d’abord testés à l’hôpital UCL, nous espérons qu’ils feront une réelle différence pour les hôpitaux du Royaume-Uni en réduisant la demande de personnel de soins intensifs et de lits, ainsi qu’en aidant les patients à récupérer sans avoir besoin d’une ventilation plus invasive. »

Le premier appareil PPC a été produit en moins de 100 heures, et quarante des nouvelles machines ont été livrées à l’ULCH et à trois autres hôpitaux de Londres. Si les essais réussissent, jusqu’à 1 000 exemplaires peuvent être produits chaque jour par Mercedes-AMG-HPP.

Ailleurs, plusieurs entreprises fabriquent maintenant des ventilateurs standards, qui sont rares au Royaume-Uni. Les équipes de course Haas F1, McLaren, Mercedes, Red Bull Racing, Racing Point, Renault Sport Racing et Williams ont rejoint Airbus, Rolls-Royce et Siemens pour produire les appareils.

En plus des ces entreprises, d’autres secteurs ont également apporté leur aide, comme Dyson avec un respirateur en seulement dix jours en utilisant sa technologie de moteur numérique et prévoyait une première série de 15 000 unités.


Articles recommandés