fbpx

Bing : il est possible de suivre la progression de l’épidémie de Covid-19

Par

le

Microsoft vient d’ajouter un outil permettant de suivre la propagation de l’épidémie de Covid-19 dans son moteur de recherche Bing.

Microsoft a lancé une nouvelle carte Bing interactive pour fournir des informations sur la propagation du COVID-19, la maladie causée par le nouveau coronavirus. La carte montre le nombre de cas par pays, avec le nombre de cas actuellement actifs, de guérisons et de cas mortels. Aux États-Unis, vous pouvez voir les informations état par état. La sélection de pays ou états individuels fournira des liens vers des actualités et des vidéos pertinentes. Malheureusement, les actualités proposées ne sont pas toujours les plus opportunes ou utiles pour comprendre l’état actuel de la pandémie en évolution.

Microsoft affirme que l’outil tire des données d’une collection de sources, notamment l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et Wikipedia. L’outil lui-même ne dit pas à quelle fréquence ses chiffres sont mis à jour, mais au moment de la publication, nous avons constaté que les données avaient été mises à jour au cours de la dernière heure.

Bien que le nombre de cas que l’outil tire soit cohérent avec les chiffres publiés par l’OMS, le tracker COVID-19 de Microsoft semble avoir du mal à faire apparaître les actualités pertinentes. Par exemple, lorsque nous avons essayé de vérifier les actualités pertinentes à l’épidémie au Royaume-Uni, l’un des rapports qui ont fait surface concernait la fermeture d’une série de magasins de rénovation en France et en Espagne. Plus étrange encore, la vidéo principale était un vieux segment d’actualité du 24 janvier avec le titre «Aucun cas confirmé de coronavirus pour le moment au Royaume-Uni», malgré le tracker répertoriant 1 391 cas dans le pays.

Pendant ce temps, aux Pays-Bas, le dernier article sur la carte néerlandaise (vu depuis les Pays-Bas) date de deux semaines, malgré le fait que le gouvernement du pays ait pris la décision majeure de fermer des lieux publics, notamment des restaurants et des écoles, hier.

Microsoft n’est pas le seul géant de la technologie qui cherche à fournir des ressources d’information au milieu de la pandémie. Google a annoncé qu’il lancerait un site Web ce lundi avec des informations sur l’épidémie, y compris comment empêcher sa propagation et des liens vers des ressources locales. Il fournit également des informations sur le nouveau coronavirus sur sa page d’accueil et via YouTube et Maps.


Articles recommandés