fbpx

Twitter propose maintenant de masquer les réponses à vos tweets

Par

le

La fonctionnalité radicale «Masquer les réponses» de Twitter, est désormais disponible pour l’ensemble des utilisateurs.

Twitter permet enfin aux utilisateurs de devenir leurs propres modérateurs. La société a annoncé jeudi avoir mis en place une nouvelle fonctionnalité permettant aux utilisateurs de masquer les réponses à leurs tweets.

« Tout le monde devrait se sentir à l’aise lorsqu’il parle sur Twitter », a déclaré Suzanne Xie, directrice de la gestion des produits chez Twitter, dans un article de blog. « Pour que cela se produise, nous devons changer la manière dont les conversations fonctionnent sur notre service. »

À partir de maintenant, les utilisateurs peuvent masquer toutes sortes de tweets indésirables, des plus gênants aux plus offensants.

Ces réponses ne sont pas supprimées. Les personnes qui suivent le fil peuvent déverrouiller le message caché en cliquant sur une icône grise qui apparaîtra à sa place.

« Nous voyons déjà des gens essayer de garder leurs conversations en bonne santé en utilisant les fonctions de blocage, de mise en sourdine et de rapport, mais ces outils ne répondent pas toujours au problème », a déclaré un employé de Twitter au début de l’année lorsque la fonctionnalité était en développement. « Bloquer et couper le son ne modifie que l’expérience du bloqueur, et le rapport ne fonctionne que pour le contenu qui enfreint nos règles. »

Twitter a déclaré avoir testé la nouvelle fonctionnalité au Canada et récemment étendu aux États-Unis et au Japon.

Les résultats ont montré que les gens utilisaient principalement cet outil pour masquer les tweets non pertinents, hors sujet ou ennuyeux, selon Xie.

« L’option est un nouveau moyen de supprimer le bruit », a-t-elle déclaré, soulignant que 85% des personnes qui cachent des réponses n’utilisent ni le blocage ni la sourdine.

Au Canada, 27% des personnes qui avaient masqué leurs Tweets ont déclaré qu’elles reconsidéreraient la manière dont elles interagiraient avec les autres à l’avenir. « En outre, ils pensaient que c’était un moyen utile de gérer ce qu’ils voyaient, comme des mots clés en sourdine », a déclaré Xie.

Mais d’autres utilisateurs ont dit craindre de tirer parti du pouvoir de gérer leur timeline par peur des représailles.

Articles recommandés