fbpx

Jimmy Wales, cofondateur de Wikipedia, a lancé une alternative à Facebook et Twitter

Par

le

Le cofondateur de Wikipedia, Jimmy Wales, a lancé une alternative à Facebook et Twitter baptisée WT:Social.

Le co-fondateur de Wikipedia, Jimmy Wales, a discrètement déployé un nouveau réseau social destiné à faire bien ce que Facebook et Twitter ont fait de travers jusqu’à présent.

Le nouveau réseau social, WT: Social, qui, annoncé par Wales, comptait 25 000 membres le 6 novembre, compte maintenant environ 78 000 membres qui sont au moins intrigués par l’idée d’un réseau social combattant les fausses informations.

Le site va à l’encontre des modèles financés par la publicité normalisés par Google, Facebook et Twitter, demandant plutôt aux utilisateurs de payer un abonnement pour accéder aux informations et communiquer sur le site.

Il en coûte 12,99 $ par mois ou 100 $ par an aux États-Unis, ou 12 € par mois ou 90 € par an en Europe. C’est £ 10 et 80 £ au Royaume-Uni. En d’autres termes, à peu près la même chose qu’un abonnement Netflix ou Spotify. Cependant, des questions subsistent quant au contenu que WT:Social peut fournir aux utilisateurs qui seraient disposés à débourser de l’argent.

Le réseau social est un reboot de WikiTribune, qui a été lancé en 2017 en tant que service de partage d’informations mais n’a pas gagné en popularité et a abouti à la mise à pied par Wales de plusieurs journalistes embauchés. WikiTribune a été lancé à la suite d’une campagne de financement participatif.

Jimmy Wales a parlé du nouveau projet au Financial Times et de la proposition intriguante du site pour les consommateurs, ou plutôt les utilisateurs, qui s’attendent à ce que les réseaux sociaux soient gratuits. LinkedIn pourrait être une exception ici.

« Le modèle commercial des entreprises de réseaux sociaux, de la publicité pure, pose problème »
, a déclaré Wales au Financial Time. « Il s’avère que le grand gagnant est un contenu de qualité médiocre », a-t-il ajouté.

D’après lui, WT: Social peut attirer 50 millions, voire un demi-milliard d’utilisateurs, et souligne le succès de Netflix et de Spotify pour attirer des personnes prêtes à payer pour un contenu « significatif ».

L’inscription est gratuite, mais WT: Social a établi une liste d’attente que les donateurs qui paient peuvent éviter. Jusqu’à présent, seules 200 personnes ont payé pour éviter la liste d’attente.

Il ne s’attend pas à ce que le réseau social soit rentable, mais estime qu’il peut être durable avec son personnel de base.

Wales n’a pas opté pour le financement participatif cette fois-ci et affirme vouloir « garder le contrôle sur les coûts ». Au lieu de se focaliser sur l’actualité mondiale de WikiTribune, WT: Social vise à créer des communautés autonomes plus petites, construites autour de sujets de niche.

Et plutôt que d’engager des modérateurs pour surveiller les fausses nouvelles comme Facebook, WT:Social s’appuierait sur une communauté d’utilisateurs pour faire respecter les normes. Étant donné que tout le contenu de la plateforme peut être modifié ou supprimé par d’autres utilisateurs, il est convaincu qu’il existe une bonne incitation à un bon comportement des utilisateurs.

Articles recommandés