fbpx

Clear History : Facebook permet-il de supprimer son historique ? Pas vraiment !

Par

le

Facebook déploie Clear History, une fonctionnalité qui permet aux utilisateurs de supprimer les données de leur historique sur Facebook. Toutes les données ? Non.

Plus d’un an après que Mark Zuckerberg ait pris la parole lors de la conférence F8 2018 de Facebook et annoncé son intention de créer un outil permettant aux utilisateurs de supprimer les données de navigation de Facebook, la société a enfin lancé l’outil.

Après de nombreux retards, le réseau social a commencé le déploiement de la fonctionnalité « Clear History ». Mais alors, l’outil est-il efficace ? En réalité, cela ne « efface » aucune de vos données.

Au lieu de cela, la nouvelle fonctionnalité de confidentialité permettra aux utilisateurs de « sectionner » leur « activité hors Facebook » de leur compte, ce qui signifie que leurs données de navigation seront séparées des informations de leur compte. Cela contribuera à réduire certains types de publicités ciblées, mais cela ne supprimera en réalité aucune de vos données des serveurs de Facebook et n’empêchera pas la société d’utiliser ces données. Et cette dernière continuera donc de suivre les personnes qui n’utilisent pas du tout son service.

Dans un article de blog, les ingénieurs de Facebook ont ​​tenté de justifier ce choix. Pour eux, la raison pour laquelle la décision de « sectionner » les données plutôt que de permettre aux utilisateurs de les supprimer entièrement a été prise était parce que la suppression prendrait trop de temps et pourrait ne pas être fiable.

« Tenter de supprimer des informations de diverses bases de données sur différentes tables et lignes prendrait du temps et ne fonctionnerait peut-être pas de manière fiable », ont écrit les ingénieurs, faisant référence à la façon dont les données de Facebook sont stockées. « La méthode la plus rapide et la plus fiable serait de le déconnecter directement du compte d’une personne. »

Quand on y pense, cette décision a du sens. Pour Facebook, qui dispose de plus de 40 milliards de dollars d’argent et engage certains des meilleurs ingénieurs du monde, il est tout simplement trop difficile de supprimer les données des utilisateurs de ses systèmes. (On ne mentionne pas le fait que Facebook a également peu d’incitation à le faire, car cela perturberait encore plus son activité de publicité.)

De manière quelque peu déroutante, la fonctionnalité, qui ne sera initialement disponible qu’en Espagne, en Irlande et en Corée du Sud, conservera le nom de « Clear History » dans l’application de Facebook. L’application permettra également aux utilisateurs de visualiser toutes les données de navigation collectées par la société sur des sites Web utilisant le bouton « Like » de Facebook, les fonctionnalités de connexion ou le suivi par pixel de Facebook. Et vous pouvez choisir de « sectionner » votre future activité de navigation de votre compte, bien que, encore une fois, cela n’empêche pas Facebook de collecter des données sur votre activité en premier lieu.

Que tout cela puisse sembler un peu décevant pour ceux qui espéraient que l’outil pourrait enfin leur permettre de récupérer une partie de leurs informations personnelles sur Facebook. Toutefois, même si « Clear History » est beaucoup moins efficace que ce que certains espéraient, les nouveaux contrôles proposés avec pourraient avoir un impact significatif sur les revenus publicitaires de Facebook.

Cela seul pourrait constituer une incitation suffisante pour certains utilisateurs de Facebook à activer les nouveaux paramètres de confidentialité. Mais la plupart des 2 milliard d’utilisateurs de Facebook n’auront même pas l’occasion de le faire pendant un certain temps. La société a déclaré que la fonctionnalité ne serait pas largement disponible avant plusieurs mois.

Articles recommandés