fbpx

Marcus Hutchins, connu pour avoir arrêté WannaCry, plaide coupable dans une affaire de malware bancaire

Par

le

Marcus Hutchins, un expert en sécurité britannique connu pour avoir stoppé la diffusion du ransomware WannaCry, a plaidé coupable de piratage vendredi aux Etats-Unis.

Marcus Hutchins a été arrêté en 2017 pour avoir développé le logiciel malveillant bancaire Kronos. Plus tard, il devrait faire face à plusieurs autres chefs d’accusation, notamment ceux liés aux programmes malveillants du kit UPAS et au mensonge au FBI. Tout compte fait, Hutchins a été inculpé avec dix chefs d’accusation criminels, mais a plaidé coupable pour seulement deux d’entre eux. En effet, le gouvernement américain a accepté d’annuler les huit chefs d’accusation au moment de la condamnation, selon une plainte soumise à la US District Court dans le Wisconsin (Est).

Marcus Hutchins, connu en ligne sous le nom de MalwareTech, a donc plaidé coupable à deux chefs d’accusatione liés à des malwares bancaires. Hutchins est devenu une sensation du jour au lendemain après avoir maîtrisé l’attaque virulente du programme malveillant WannaCry, et a été salué comme le « héros de WannaCry ».

En août 2017, quelques mois après avoir maîtrisé WannaCry, Hutchins a été arrêté à Las Vegas après avoir quitté les conférences de sécurité Black Hat et Def Con. Il était accusé d’avoir développé le cheval de Troie bancaire Kronos. À la suite de l’acte d’accusation, il a ensuite été inculpé pour la création d’un deuxième programme malveillant appelé Kit UPAS, ainsi que d’avoir menti au FBI.

« Comme vous le savez peut-être, j’ai plaidé coupable à deux chefs d’accusation pour avoir écrit des programmes malveillants au cours des années précédant ma carrière dans le secteur de la sécurité », a écrit Hutchins dans un communiqué publié sur son site internet. « Je regrette ces actes et accepte l’entière responsabilité de mes erreurs. Ayant grandi, j’utilise depuis lors les mêmes compétences que j’ai utilisées de manière abusive il y a plusieurs années à des fins constructives. Je continuerai de consacrer mon temps à la protection des personnes contre les attaques de logiciels malveillants. »

Dans un accord sur le plaidoyer, Hutchins a plaidé coupable à deux des dix chefs d’accusation suivants: l’un était destiné à distribuer Kronos et l’autre, un complot. Pour chaque accusation, Hutchins encourt jusqu’à 5 ans de prison et 250 000 dollars d’amende. Hutchins n’a pas encore été condamné, et on ne sait pas encore quand sa peine sera prononcée.

Articles recommandés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Pour ne rien rater de l’actualité High Tech, Geek & Insolite, suivez-nous sur Facebook et Twitter 😉