fbpx

Samsung annule sa collaboration avec un faux Supreme en Chine

Par

le

Dans un message posté dimanche sur le réseau social Weibo, Samsung China a annoncé mettre fin à son collaboration avec Supreme Italia.

Samsung a annulé son partenariat avec une fausse marque elle aussi appelée Supreme, après avoir annoncé son intention de travailler avec elle en décembre dernier. Dans une brève mise à jour publiée sur le réseau social chinois Weibo, Samsung a annoncé la fin de son partenariat avec Supreme Italia, une marque qui copie le logo de la boîte rouge de Supreme, mais qui est en réalité un concurrent dissimulé sous une marque italienne.

Supreme Italia prévoyait d’ouvrir des magasins en Chine et Samsung avait signé pour créer des produits exclusifs. Samsung a rapidement été appelé pour avoir travaillé avec une imitation, et la société a annoncé qu’elle réévaluerait le partenariat en réponse. Maintenant, la compagnie dit que ce n’est absolument pas le cas. Engadget a traduit la déclaration de Samsung suivante :

« Samsung Electronics avait précédemment mentionné une collaboration avec Supreme Italia lors du lancement du Galaxy A8s en Chine le 10 décembre. Samsung Electronics a maintenant décidé de mettre fin à cette collaboration. »

C’est tout. Vraisemblablement, Samsung a réalisé qu’il n’était pas très intéressant de s’associer à une marque contrefaite, mais peut-être que quelque chose d’autre a mal tourné.

Rappelons que même s’il s’agit d’une société concurrente à Supreme, Supreme Italia n’a rien d’illégal. En effet, en raison d’une bizarrerie sur le droit des marques ou d’un oubli de la part de la marque américaine, celle-ci n’a jamais été enregistrée dans certains pays, notamment en Italie. Cela a permis à une marque rivale, située à Barletta, d’enregistrer le nom pour elle-même et de vendre des « produits contrefaits légalement ». Supreme Barletta / Supreme Italia est l’une des nombreuses entreprises de ce type qui évoluent dans une zone grise du droit de la propriété intellectuelle. Après tout, elles s’approprient l’habillage commercial et les logos d’un autre, mais elles ont des marques déposées, ce qui leur permet d’être protégées par la loi locale.

Articles recommandés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Pour ne rien rater de l’actualité High Tech, Geek & Insolite, suivez-nous sur Facebook et Twitter 😉