fbpx

Samsung va développer de vrais produits avec un faux Supreme

Par

le

Samsung va collaborer avec un faux Supreme. En effet, une faille juridique a permis à une autre société de faire enregistrer le nom en Italie et en Asie.

L’événement de lancement en Chine du Galaxy A8s de Samsung a eu une petite surprise pour les locaux soucieux de la mode, car la société a annoncé son partenariat avec Supreme. Feng En de Samsung China, a même invité des dirigeants de la célèbre marque de mode sur scène à parler de la collaboration marketing. Cependant, ne vous emballez pas du potentiel d’un smartphone Samsung x Supreme, car il y a un problème.

Samsung partenaire d’un fake Supreme !

Si vous n’êtes pas familier avec la marque américaine, sachez que Supreme est une marque de mode new-yorkaise vendant des produits ornés de variantes du logo de sa boîte. La société a diversifié ses activités en proposant des produits divers, vendus en quantités limitées à des prix élevés. Mais, en raison d’une bizarrerie sur le droit des marques ou d’un oubli de la part de Supreme, la marque n’a jamais été enregistrée dans certains pays, notamment en Italie.

Cela a permis à une marque rivale, basée à Barletta, d’enregistrer la marque nationale pour elle-même et de vendre des « produits contrefaits légalement ». Supreme Barletta / Supreme Italia est l’une des nombreuses « entreprises de contrefaçon légale » qui évoluent dans une zone grise du droit de la propriété intellectuelle. Après tout, elles s’approprient l’habillage commercial et les logos d’un autre, mais elles ont des marques déposées, elles sont donc protégées par la loi locale.

C’est une source de discorde chez Supreme US, qui a tenté de faire condamner Supreme Italia (et une version espagnole) devant les tribunaux. Les juges nationaux se sont prononcés en faveur des marques locales, donnant aux entreprises la liberté de vendre leurs marchandises sur ces territoires.

Samsung semble en être conscient et, après l’événement, Leo Lau, directeur du marketing numérique de Samsung en Chine, a répondu aux critiques sur son Weibo. Il a écrit (traduit): « La marque avec laquelle nous collaborons est Supreme Italia, pas Supreme US. Supreme US n’a pas l’autorisation de vendre et de commercialiser ses produits en Chine. Alors que la marque italienne a reçu l’autorisation de le faire (sauf le Japon). »

Des produits Samsung x Supreme réservés à la Chine

Il est probable que le seul endroit où nous verrons ces collaborations est en Chine, qui entretient une relation notoirement tendue avec le droit de la propriété intellectuelle. Après tout, lorsque la société chinoise OXN a tenté de lancer sa propre fausse marque Suprême dans le pays, même en engageant un acteur pour se faire passer pour le fondateur de Supreme Jimmy Jebbia, tout s’est bien passé. JingDaily a déclaré que les consommateurs locaux avaient l’intention de boycotter OXN pour avoir « embarrassé » la culture streetwear locale.

Les fans d’ironie noteront, bien sûr, que Supreme et Samsung ont tous deux la réputation d’agir sans s’occuper convenablement de la propriété intellectuelle des autres. Après tout, Supreme est accusé de s’être fortement inspiré du travail de l’artiste américaine Barbara Kruger. Et moins nous en dirons sur le long drama joué par Samsung devant d’autres fabricants de téléphones au sujet de la violation de brevets, mieux ce sera.

Articles recommandés