fbpx

Apple concède à Qualcomm pour échapper à l’interdiction de vente de certains iPhone en Allemagne

Par

le

Apple abandonne les modems Intel et utilise uniquement des composants Qualcomm pour contourner l’injonction dont la marque fait l’objet en Allemagne.

Il semblerait qu’Apple ait fini de lutter contre une injonction en Allemagne résultant de sa bataille juridique contre Qualcomm. Selon Reuters, le géant de la technologie va reprendre la vente des anciens modèles d’iPhone qui avaient été interdits dans le pays après la décision d’un tribunal de Munich avec le fabricant de puces. Apple ne défie cependant pas l’ordre du tribunal: il a déclaré que, pour l’avenir, il n’utilisera que les modems Qualcomm pour les appareils iPhone 7 et 8 qu’il vendra dans le pays européen.

Apple utilise donc les technologies de téléphonie de Qualcomm ou d’Intel pour les iPhone contestés. Mais pour pouvoir les ramener en Allemagne, la société laisse les modems d’Intel de côté et les échange avec des pièces Qualcomm.

Qualcomm a engagé la poursuite qui a donné lieu à l’injonction concernant une violation de brevet liée au « suivi des enveloppes », une fonctionnalité permettant aux téléphones de conserver la batterie tout en envoyant et en recevant des transmissions sans fil. Pour être clair, les modems d’Intel ne sont pas directement impliqués dans le procès. Qualcomm a spécifiquement désigné le fournisseur d’Apple et le fabricant de semi-conducteurs Qorvo comme ceux qui violaient sa propriété intellectuelle. Il se trouve que les puces Qorvo ne sont présentes que sur les appareils iPhone équipés de modems Intel.

Le tribunal allemand qui a pris parti pour Qualcomm a ordonné l’injonction en décembre 2018, ce qui signifie que la marque à la pomme n’a pas été en mesure de vendre d’iPhone 7 et 8 dans le pays depuis près de deux mois. Apple a tenté de s’opposer à cette décision, mais le fabricant de puces a payé 1,5 milliard de dollars de sûretés pour garantir le respect de l’interdiction. La société est totalement à la merci de Qualcomm dans ce cas particulier, et elle aurait peut-être décidé de reculer après un manque à gagner dû à des chiffres de ventes d’iPhone plus en baisse que prévu.

Même si le géant de la technologie joue le jeu de Qualcomm dans le pays européen, les relations sont loin d’être bonnes avec le fabricant d’équipement. Un jour, l’entreprise a déclaré que Qualcomm était impliqué dans des pratiques de licences de brevets illégales afin de maintenir un monopole sur les puces de modem mobile, et la déclaration donnée par un porte-parole à Reuters montre que la situation reste tendue entre les deux: « Qualcomm tente d’utiliser des injonctions contre nos produits pour faire en sorte qu’Apple succombe à leurs demandes d’extorsion. »

Articles recommandés