fbpx

Tintin : un deuxième film signé Spielberg-Jackson est en préparation

Par

le

Après « Les Aventures de Tintin : Le Secret de La Licorne », sorti en 2011, une nouvelle adaptation des aventures de Tintin est en préparation, avec le même duo Spielberg-Jackson aux commandes.

Alors qu’il fête ses 90 ans, Tintin va bientôt avoir droit à un deuxième film au cinéma grâce au duo Peter Jackson-Steven Spielberg, a indiqué jeudi le directeur éditorial des éditions Casterman. Jusqu’ici, les rumeurs évoquaient alors une adaptation du double-album « Les 7 boules de cristal » et « Le Temple du soleil » pour cette nouvelle version sur grand écran. Toutefois, il semble que les studios américains choisissent une toute autre direction. Actuellement, les réflexions porteraient sur un épisode d’espionnage syldave (mêlant Le Sceptre d’Ottokar et L’Affaire Tournesol) ou le dyptique « lunaire » d’Objectif Lune et On a marché sur la lune.

Fin 2018, Peter Jackson expliquait dans une interview qu’après s’être focalisé sur un scénario adapté du « Temple du soleil », il se gardait finalement la liberté de choisir dans la « variété » des histoires du petit héro belge.

En 2011, Les Aventures de Tintin : Le Secret de La Licorne est sorti aux États-Unis au moment des fêtes de Noël, le film fait face à une concurrence féroce avec Mission impossible : Protocole Fantôme et Sherlock Holmes : Jeu d’ombres, projetés dans 400 salles de plus. Pour autant, l’adaptation remplit les estimations de la Paramount et en février 2012, le film aura rapporté environ 76 millions de dollars sur le continent nord-américain. A l’international, le film connait un meilleur succès avec 295 000 000 $ de recettes (essentiellement en France avec 53 970 688 $, suivis par les écrans britannique et espagnol) que le film rembourse son budget et réalise des bénéfices.

Dans le même temps, mais du côté des livres, un inédit très attendu et déjà évoqué il y a quelques temps pourrait enfin arriver en librairies. «J’aimerais beaucoup publier cette année, je ne désespère pas de le faire, un inédit, ‘Tintin et le Thermo-Zéro’», a lancé Benoît Mouchart. «C’est vraiment un témoignage intéressant, beaucoup plus complet que l’Alph’art. L’histoire est terminée, le dessin n’est pas totalement encré».

Hergé avait commencer à travailler sur cet album mythique pour les «tintinophiles» à la fin des années 1950, après son «Tintin au Tibet». Mais il n’ira pas plus loin que le crayonné des huit premières planches.