fbpx

Projet Soli : Google veut proposer un contrôle des appareils par les gestes

Par

le

Les capteurs Soli de Google, qui visent à proposer un contrôle des appareils par les gestes, sont autorisés à fonctionner à des niveaux de puissance supérieurs à ceux actuellement autorisés par la FCC.

Aux États-Unis, Google a obtenu le feu vert pour un nouveau capteur utilisant un radar miniature afin de suivre le mouvement de la main, permettant ainsi des gestes tactiles sans que les utilisateurs aient besoin de toucher physiquement un écran.

Par exemple, les utilisateurs peuvent «appuyer» sur un bouton invisible entre le pouce et l’index ou tourner un cadran virtuel en frottant un pouce contre l’index.

Google indique que le capteur peut être intégré dans les appareils portables, les téléphones, les ordinateurs et les véhicules.

Google a obtenu l’approbation du dispositif, connu sous le nom de Projet Soli, des autorités de réglementation américaines. La Commission fédérale des communications américaine(FCC) a annoncé lundi dans une ordonnance tardive qu’elle accorderait une dérogation à Google pour faire fonctionner les capteurs Soli à des niveaux de puissance supérieurs à ceux actuellement autorisés. La FCC a déclaré que les capteurs peuvent également être utilisés à bord des avions.

La FCC a déclaré que la décision « servirait l’intérêt public en fournissant des fonctionnalités de contrôle d’appareil innovantes utilisant la technologie des gestes de la main sans contact », et que cette technologie pourrait profiter aux utilisateurs à mobilité réduite ou ayant des troubles de la parole.

Une porte-parole de Google n’a pas immédiatement commenté l’approbation.

En mars, Google a demandé à la FCC d’autoriser son radar Soli de détection de mouvement interactif à courte portée à fonctionner dans la bande de fréquences de 57 à 64 GHz à des niveaux de puissance conformes aux normes de l’Institut européen des normes de télécommunication. Facebook a fait part à la FCC de ses inquiétudes sur le fait que les capteurs Soli fonctionnant dans la bande du spectre à des niveaux de puissance plus élevés pourraient avoir des problèmes de coexistence avec d’autres technologies.

Après des discussions, Google et Facebook ont ​​conjointement déclaré à la FCC en septembre qu’elles convenaient que les capteurs pourraient fonctionner à des niveaux de puissance supérieurs à ceux actuellement autorisés sans interférence, mais à des niveaux inférieurs à ceux proposés antérieurement par Google.

Facebook a déclaré à la FCC en septembre qu’elle s’attendait à ce que «divers cas d’utilisation soient développés pour les nouveaux dispositifs radar, y compris Soli».

Les appareils Soli peuvent être utilisés à bord des avions, mais doivent toujours être conformes aux règles de la Federal Aviation Administration régissant les appareils électroniques portables.

Articles recommandés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Pour ne rien rater de l’actualité High Tech, Geek & Insolite, suivez-nous sur Facebook et Twitter 😉