fbpx

Fortnite : Le rappeur américain BlocBoy JB attaque en justice Epic Games pour l’utilisation de sa danse « Shoot »

Par

le

Le rappeur américain James ‘BlocBoy JB’ Baker a attaqué en justice Epic Games, le studio derrière Fortnite pour l’utilisation de sa danse « Shoot » pour une emote.

James Baker, également connu sous le nom de rappeur BloBoy JB, est la dernière personne à avoir intenté une action en justice contre le développeur de Fortnite, Epic Games, cette fois pour avoir utilisé son mouvement de danse «Shoot» pour une emote. Connu sous le nom de «Hype» dans la communauté fortnite, «Shoot» est l’un des emotes (dances) les plus populaires que des millions de personnes ont vu se produire. Pour cela, le danseur doit balancer son bras et sa jambe dans un mouvement chorégraphié, comme le montre le GIF ci-dessous. Il faisait partie des émoticônes à débloquer du service d’abonnement Battle Pass de Fortnite, qui coûte 10 $ pour une période maximale de trois mois. L’emote n’a toutefois jamais été vendue directement contre de l’argent.

BlocBoy JB a d’abord demandé à ses fans sur Twitter s’il devait poursuivre Epic Games, en particulier à la suite d’autres artistes, dont 2 Milly, Alphonso Ribeiro, acteur ayant joué Carlton dans le Prince de Bel-Air, et Russell «Backpack Kid» Horning, qui avaient eux-mêmes intenté une action en justice après des mouvements de danse volés. La même chose est arrivée à Donald Faison, interprète du personnage Chris Turk dans Scrubs qui s’est rendu compte que sa danse était incluse dans le jeu, bien que Faison n’ait pas encore porté plainte.

« Je ne pense pas que ce que fait Epic est juste », a déclaré BlocBoy JB dans un communiqué de presse. «J’ai lancé la danse et je l’ai rendue populaire grâce à ma musique. Epic ne m’a pas demandé s’il pouvait le faire en Fortnite.» Comme dans le passé, BlocBoy JB allègue une violation du droit d’auteur, une violation du droit à la publicité pour profiter de son image et une atteinte à la marque. Il n’est pas clair si BlocBoy JB a acquis avec succès le droit d’auteur ou la marque de commerce concernant sa danse «Shoot», ou s’il est en train de le faire.

La pléthore d’artistes et de célébrités qui se sont manifestés contre Epic Games a amené d’autres personnalités, notamment la mère d’un joueur Fortnite connu sous le nom d’Orange Shirt Kid, à exiger également un dédommagement de la part de la compagnie pour l’utilisation de leurs danses dans le jeu. Cependant, contrairement à la majorité des cas, Orange Justice était une emote que le joueur a soumis à Epic Games via un concours.

Articles recommandés