fbpx

La Chine compte envoyer une sonde sur la face cachée de la Lune

Par

le

Le 31 décembre, la sonde lunaire chinoise Chang’e-4 va se diriger vers la face cachée de la Lune, une région inconnue qui pourrait offrir davantage d’informations sur les conditions climatiques de l’espace.

Samedi, la sonde lunaire Chang’e-4 a décollé du centre de lancement de satellites de Xichang, basé au Sichuan, a annoncé l’agence de presse chinoise Xinhua. Chang’e-4 devrait être le premier engin à se poser sur la face cachée de la Lune, ce qui pourrait constituer un exploit majeur dans l’exploration de la Lune.

Avec Chang’e-4, la Chine souhaite en savoir plus sur la face cachée de la Lune, y compris la composition du terrain et du sol lunaire. Parce que le même côté de la Lune fait toujours face à la Terre, l’autre côté de la Lune, surnommé la face cachée, ne peut pas être vu de notre planète et reste toujours un mystère pour l’humanité.

«L’atterrissage en douceur et l’exploration de la face cachée, ce qui n’a jamais été fait auparavant, permettront d’obtenir des informations de première main sur le terrain et les composantes du sol lunaire, ainsi que d’autres données scientifiques, qui contribueront à enrichir notre compréhension de la lune et de l’univers», a déclaré Zhang He, directeur exécutif du projet de sonde Chang’e-4, à l’agence de presse Xinhua.

Une fois que Chang’e-4 aura atteint la face cachée de la Lune, elle effectuera certaines tâches scientifiques, notamment des observations radioastronomiques à basse fréquence, des enquêtes sur les reliefs et les terrains, la détection de la composition minérale et de la structure de la surface, ainsi que la mesure du rayonnement neutronique, selon l’Administration spatiale nationale de Chine (CNSA).

Les scientifiques ont pour objectif de faire atterrir Chang’e-4 dans un endroit comportant de nombreuses caractéristiques géologiques, afin de pouvoir recevoir davantage d’informations sur l’atmosphère lointaine de la Lune. Cependant, les ingénieurs s’inquiètent de la façon dont la sonde va atterrir à la surface. Ils recherchent des zones plus plates pour rendre l’opération moins délicate.

Après de nombreuses discussions, les scientifiques ont décidé que le cratère Von Kármán, situé dans le bassin d’Aitken, serait le site de débarquement de Chang’e-4. En raison de certaines difficultés, la Chine a lancé le 21 mai 2018 un satellite relais, «Queqiao», afin d’établir une liaison de communication entre la Terre et la face cachée de la Lune. Queqiao aidera Chang’e-4 à se poser en toute sécurité sur le site via la transmission du signal.

Il n’y a pas de date officielle pour l’atterrissage. Cependant, la société aérospatiale et technologique chinoise a déclaré à CNN qu’elle s’attendrait à atteindre la face cachée de la Lune après 26 jours de vol, ce qui pourrait se produire début janvier. Jusque-là, le monde devra attendre pour en savoir plus sur cette mystérieuse région lunaire.

Articles recommandés