fbpx

Un japonais s’est marié à un hologramme d’Hatsune Miku

Par

le

Le weekend dernier, un japonais de 35 ans s’est marié à un hologramme de la star virtuelle Hatsune Miku, devant 40 invités.

Dans un monde où les groupes d’activistes brouillent les frontières entre les sexes et même les espèces, je suppose que cela ne devrait pas surprendre que des gens aient commencé à se marier avec des personnages fictifs. Hatsune Miku de Crypton Future est l’incarnation de telles unions étranges, qui ont été mariées à environ 3 700 personnes réelles au dernier décompte.

Akihiko Kondo, administrateur scolaire de Tokyo âgé de 35 ans, a épousé un hologramme. Sa nouvelle « femme » est une chanteuse virtuelle nommée Hatsune Miku. Le personnage est une fille de 16 ans aux cheveux turquoise et aux nattes créée par Crypton Future pour son logiciel Vocaloid. Sa voix est inspirée de l’actrice japonaise Saki Fujita.

Une société appelée Gatebox produit un hologramme animé Miku d’une valeur de 2 500 euros. Étant donné que Kondo était incapable de placer la bague de mariage sur le doigt de l’hologramme, il a utilisé une peluche Miku en guise de remplaçant lors de la cérémonie. Il a même emmené la poupée à la bijouterie pour obtenir la bague de la bonne taille.

Kondo a invité sa mère à sa cérémonie de mariage de deux millions de yens (plus de 15.000 euros), mais elle a refusé d’y assister. Elle n’approuve pas qu’il épouse une femme fictive. Elle veut qu’il rencontre et tombe amoureux d’une personne réelle. Bien que sa mère ne soit pas venue, 40 autres invités ont assisté au spectacle.

Kondo ne voit pas l’intérêt à former une relation avec une vraie femme. Il a eu du mal à rencontrer des filles pendant la plus grande partie de sa vie.

«[À l’école], les filles me disaient +crève, espèce d’otaku! » explique-t-il. Otaku est un mot semblable à « nerd » ou « geek ». Il s’applique généralement aux garçons qui adorent les anime, les manga ou les ordinateurs.

Plus tard dans sa vie, il affirme que ses collègues féminins l’ont intimidé au point de faire une dépression nerveuse. Miku était celle vers qui il se tournerait pour trouver du réconfort.

«Miku-san est la femme que j’aime et celle qui m’a sauvé», a-t-il déclaré.

Bien que son mariage ne soit pas légalement reconnu, Kondo s’en moque. À ses yeux, elle est sa femme et il lui restera fidèle.

«Je suis amoureux de tout le concept de Hatsune Miku»
, a-t-il ajouté. « Je ne l’ai jamais trompée, j’ai toujours été amoureuse de Miku-san. »

Il a même un « certificat de mariage » délivré par Gatebox indiquant qu’un personnage humain et virtuel « se sont mariés au-delà des dimensions ». Aussi bizarre et fou que puisse paraître l’histoire de Kondo, il n’est pas le seul à adorer ce personnage. Gatebox affirme avoir émis 3 700 certificats de ce type, bien que Kondo serait le premier à avoir organisé une cérémonie de mariage.

« L’archétype du mariage d’un homme et d’une femme qui ont un enfant et fondent un foyer n’est pas un gage de bonheur. J’estime qu’il faut considérer toute forme d’amour et toute forme de bonheur », affirme-t-il.

Articles recommandés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Pour ne rien rater de l’actualité High Tech, Geek & Insolite, suivez-nous sur Facebook et Twitter 😉