Télévision

The Walking Dead : Andrew Lincoln et Rick Grimes reviendront dans des films TV

Par

le

Le départ d’Andrew Lincoln et de son personnage Rick Grimes de la saga The Walking Dead va finalement mener à trois films spin-off.

La nuit dernière, à la télé américaine, The Walking Dead a traité de manière surprenante et inattendue le départ très médiatisé de la star de la série, Andrew Lincoln (Rick Grimes). La manière dont l’épisode a géré l’événement n’a pas de sens du point de vue de l’histoire ou du public, mais un article du New York Times clarifie le fait que cela a du sens du point de vue commercial, car le réseau de la série, AMC, prépare une trilogie spin-off de Walking Dead qui ramènera Lincoln dans les bottes du personnage Rick Grimes.

Avertissement: Spoilers majeurs pour The Walking Dead saison 9, épisode 5 ci-dessous.

Comme l’ont découvert ceux qui ont regardé l’épisode «What Comes Next», le départ de Lincoln s’est avéré être le plus gros leurre de l’histoire de la série. La promotion de cette saison a été fortement axée sur le départ de l’acteur. On promettait sur le web qu’il ne restait plus que «deux épisodes» à Rick, afin de faire monter la tension chez les fans. Le phrasé soigné laissait présager que Rick serait tué, un peu comme le faisait la série avec d’autres personnages majeurs comme Glenn Rhee, joué par Steven Yeun. L’épisode a semblé faire exactement cela, avec un épisode d’une heure qui a vu à un Rick blessé parler à des amis et alliés décédés alors qu’il était dans un état de délire grave, avant de se faire exploser près d’un pont rempli de zombies. Cependant, dans les derniers instants de l’épisode, la série a montré un Grimes être sauvé et héliporté vers une destination inconnue.

Selon le New York Times, cette nouvelle destination figurera dans une série de trois films diffusés sur le réseau AMC. Les films raconteront ce qui est décrit comme «une histoire originale de Rick Grimes», dont le premier sera écrit par l’ancien showrunner de la série, et l’actuel responsable du contenu de la franchise, Scott Gimple. Les films auront un budget et une valeur de production supérieurs à ceux des épisodes individuels, explique Gimple au Times, et le premier entrera en production l’année prochaine.

Avec la fausse mort de Grimes, il faut préciser que laisser croire aux spectateur qu’un personnage est mort était la marque de fabrique de Gimple en tant que showrunner de Walking Dead. Sous sa gouverne, The Walking Dead a simulé la mort de Glenn pendant plusieurs épisodes, pour le ramener indemne. Lorsque la série a tué le personnage, elle l’a fait au cours d’une saison ensorcelante, qui s’est soldée par un acte d’une violence tellement gratuite et inutile, qui a fait beaucoup de bruit et a entraîné un départ d’un nombre considérable de téléspectateurs. La série a également passé énormément de temps sur les conflits qui opposaient Rick et le méchant Negan. Tous ces changements ont conduit à une baisse constante des audiences.

Malgré cela, les projets battent leur plein pour encore plus d’expansion de l’univers Zombiesque. Parallèlement à la trilogie cinématographique, Gimple a récemment déclaré au Hollywood Reporter que de nouveaux programmes télévisés, des émissions spéciales et un «contenu numérique de haute qualité» étaient également en cours. Quelque soit le pari ambitieux, peu importe l’importance grandissante des audiences TV, l’intérêt suscité par le scénariste de bandes dessinées Robert Kirkman continuera de l’alimenter. Cependant, la logique sera-t-elle de savoir si le public est toujours intéressé à suivre une franchise qui semble beaucoup plus intéressée à le tromper qu’à le divertir ?

Articles recommandés