fbpx

Une jeune femme perd son stage à la Nasa après avoir tweeté des insultes

Par

le

Une jeune femme qui venait de décrocher un stage à la Nasa l’a aussitôt perdu après avoir lancé des insultes envers Homer Hickam, un célèbre scientifique.

Pour quelqu’un qui commence tout juste sa carrière, décrocher un stage dans une entreprise ou une organisation que l’on aime est quelque chose d’excitant. Lorsque ce stage est avec la Nasa, on se rapproche probablement du domaine du « rêve devenu réalité », alors une grosse célébration est évidemment à l’ordre du jour.

Malheureusement, pour une stagiaire potentielle de la Nasa, ce rêve s’est rapidement transformé en cauchemar. Une utilisatrice de Twitter qui utilise le pseudonyme «Naomi H» a récemment découvert qu’il était facile de franchir la ligne rouge et de risquer votre statut de stagiaire ainsi que votre carrière scientifique en herbe.

Tout a commencé lorsque Naomi H a publié un tweet annonçant qu’elle avait décroché un stage avec l’agence américaine. « Que tout le monde ferme sa gueule, j’ai été acceptée pour un stage à la Nasa » a-t-elle écrit.

D’accord, d’accord. Évidemment, il y a un peu d’enthousiasme, mais le fait que certains employeurs surveillent de près l’utilisation des réseaux sociaux de leur personnel (et que nous parlons ici de la Nasa), son message devrait probablement être mieux formulé. Un homme du nom de Homer Hickam a tenté de faire passer ce message à Naomi H, hélas sans succès pour lui. Sa réponse fut : « Suce ma b*te et mes *ouilles, je travaille à la NASA. »

C’est à ce moment-là que Hickam a révélé qu’il était en fait un ancien ingénieur de la Nasa et membre actuel du Conseil national de l’espace, l’instance publique qui supervise l’agence. Ouch.

Il est important de noter ici que le statut de Hickam ne lui confère aucun contrôle sur les embauches ou les licenciements, ni sur les stagiaires acceptés. Néanmoins, le stage de la jeune femme a été annulé peu après ses paroles controversées publiées sur Twitter.

« Je suis un vétéran de la guerre du Vietnam et je ne suis pas du tout offensé par le mot F*ck », a écrit Hickam dans un billet de blog qui a depuis été supprimé. « Cependant, quand j’ai vu la Nasa et le mot utilisé ensemble, je me suis dit que cette jeune personne pourrait avoir des problèmes si la Nasa le voyait, alors je lui ai tweeté un mot: » Langage « .

Hickam et Naomi H ont depuis discuté en privé et Hickam dit qu’il pense qu’elle mérite ce poste. Reste à savoir si oui ou non il a l’influence nécessaire pour que cela se produise.

Articles recommandés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Pour ne rien rater de l’actualité High Tech, Geek & Insolite, suivez-nous sur Facebook et Twitter 😉