fbpx

Selon une nouvelle étude, des tonnes de diamants seraient cachées sous la surface de la Terre

Par

le

Selon une nouvelle étude, des tonnes de diamants seraient cachées sous la surface de la Terre, ce qui est 1000 fois plus que ce que l’on pensait auparavant.

Trouver un diamant ferait le bonheur de n’importe qui. Selon sa qualité, vous pourriez être en mesure de le vendre pour un joli montant. Imaginez maintenant trouver un quadrillion de tonnes de diamants, seulement vous ne serez jamais en mesure de les atteindre. C’est exactement ce que les chercheurs du MIT ont accompli avec l’aide des ondes sismiques qui traversent la Terre.

Utilisant ce qu’ils savent déjà sur la façon dont les ondes sismiques voyagent à travers différents types de matériaux, les chercheurs ont examiné de près les données sismographiques d’événements de grande ampleur comme les tremblements de terre et ont fait une estimation surprenante: Il y a une quantité insondable de diamants au cœur de notre planète.

L’étude, qui a été publiée dans Geochemistry, Geophysics, Geosystems, a examiné un comportement curieux des ondes sonores voyageant à travers les profondeurs de la Terre. Les scientifiques ont découvert des changements apparemment imprévisibles dans la vitesse des ondes au cours de leurs déplacements, et la seule explication qui semble plausible est qu’elles accélèrent lorsqu’elles touchent de gros gisements de diamants.

Les masses suspectées sont situées dans ce que l’on appelle des «racines de cratons». Le MIT les décrit comme «les parties de roche les plus anciennes et les plus immobiles qui se trouvent au centre de la plupart des plaques tectoniques continentales». , et les scientifiques croient qu’elles peuvent être constituées jusqu’à 2% de diamants, soit 1.000 fois plus que ce que les scientifiques imaginaient.

Mais s’il y a tellement de diamants là-bas, pourquoi ne pas commencer à creuser ? Eh bien, vous n’irez pas très loin. Les dépôts de diamants se situeraient à plus de 150 kilomètres sous la surface de la Terre, ce qui est beaucoup plus profond que ce que l’humanité n’a jamais atteint.

« Cela montre que le diamant n’est peut-être pas ce minéral exotique, mais sur l’échelle [géologique] des choses, c’est relativement commun »
, explique Ulrich Faul, chercheur au département des sciences planétaires, atmosphériques et de la Terre au MIT. « Nous ne pouvons pas les atteindre, mais il y a beaucoup plus de diamants que nous ne l’avions jamais imaginé auparavant. »

Articles recommandés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Pour ne rien rater de l’actualité High Tech, Geek & Insolite, suivez-nous sur Facebook et Twitter 😉