fbpx

Google pardonne l’erreur coûteuse d’un jeune de 12 ans et renonce à une facture de 100.000 euros

Par

le

En voulant promouvoir son groupe de musique, un jeune espagnol s’est endetté de 100.000 euros sur le service AdWords de Google.

Au mois d’août, un jeune espagnol de 12 ans s’est retrouvé endetté après avoir fait une grosse bourde qui lui a coûté 100.000 euros. Mais grâce à Google, il n’aura pas à payer cette somme. Tout a commencé avec le service Adswords de Mountain View.

Jose Javier, un adolescent espagnol résidant à Torrevieja près d’Alicante (est), voulait faire connaître son groupe sur la toile. Pour cela, il a choisi Google Adwords, une régie publicitaire de la société américaine. Ce service de PPC (Pay per Click) permet à l’utilisateur de placer son site en haut des résultats de recherche sur des termes spécifiques. Pour bénéficier de ce type d’avantage, il faut mettre la main au portefeuille. Le garçon a donné un numéro de compte en banque que sa famille lui avait ouvert pour épargner, pensant qu’il allait gagner de l’argent avec les publicités affichées sur son site.

L’incident a été découvert lorsque les responsables de la banque ont appelé les parents du garçon pour la compensation d’une dette de 100.000 euros. En apprenant la nouvelle, la famille fût sous le choc. Sa mère Inma Quesada et son père ont finalement trouvé l’erreur commise par le garçon.

« Je ne savais pas dans quel pétrin s’était mis mon fils. Il pensait gagner de l’argent. En fait, c’était l’inverse », a déclaré la mère de Jose. « Il voulait acheter des instruments pour son groupe, Los Salerosos, dont il était le trompettiste ».

Heureusement, Google a aussi réalisé que le garçon avait fait une énorme erreur et a annoncé qu’il allait annuler le solde dû d’AdWords. « C’était une erreur. Il l’a fait sans s’en rendre compte. Un garçon de 12 ans ne veut pas dépenser 100 000 euros. Nous savons à quel point il est important qu’il y ait un environnement familial sûr dans l’utilisation d’Internet. Les parents peuvent trouver toute l’information nécessaire pour le faire sur le centre de sécurité familial de Google », explique le communiqué de Google.

Articles recommandés