fbpx

Twitter envisagerait une revente

Par

le

Est-ce que Twitter va être vendu ? La société a esquivé la question au cours de l’année, mais cela pourrait être sur le point de changer.

Le conseil d’administration de Twitter doit se réunir jeudi à San Francisco pour discuter d’un certain nombre de sujets, y compris la question qui est sur toutes les lèvres: Twitter peut-il continuer à fonctionner comme une entreprise autonome ? Un certain nombre de sources proches de l’entreprise ont révélé l’information à Recode, qui rapporte que l’avenir de Twitter va se jouer lors de cette réunion.

Cette nouvelle survient après la récente interview du co-fondateur de Twitter, Evan Williams, au sujet de l’indépendance de la plateforme. Williams, qui est le principal actionnaire de l’entreprise, a fait grimpé le cours des actions de la société après avoir expliqué qu’il fallait tenir compte de toutes les options, qu’il s’agisse d’une fusion ou d’une acquisition. Il a également souligné sa confiance envers l’actuel PDG, Jack Dorsey, qui serait le mieux placé pour le job selon lui.

Les analystes du marché, d’autre part, n’en sont pas tout à fait sûrs. Le nombre d’utilisateurs qui stagne et un problème d’abus notoire ont conduit certains à annoncer qu’un rachat pourrait avoir lieu dès l’année prochaine. Ce ne serait pas complètement inhabituel dans le paysage technologique actuel, où un certain nombre d’acquisitions importantes ont eu lieu en ce qui concerne les entreprises du web.

En Juin, Microsoft a fait l’acquisition du réseau social professionnel LinkedIn, pour la modique somme de 26 milliards de dollars. Puis, en juillet, le géant du web en difficulté Yahoo, qui possède également une plateforme sociale sous la forme de son service de blogging Tumblr, a été racheté par Verizon pour 4,8 milliards de dollars.

La liste des entreprises et entrepreneurs qui pourraient faire une acquisition de Twitter serait la suivante : Google, Apple, Rupert Murdoch et l’actionnaire actuel Twitter (et ancien PDG de Microsoft) Steve Ballmer.

Aussi, pour ce qui est du prix demandé par Twitter, celui-ci pourrait atteindre les 18 milliards de dollars – ce qui n’est pas du vol pour une plateforme qui a montré peu de signes de croissance au cours de ses deux précédents trimestres. Ce prix accorderait également un droit de propriété pour l’acheteur sur des produits supplémentaires de Twitter, y compris Periscope et Vine.

En outre, un rachat potentiel pourrait nuire à la stratégie de la vidéo en direct de Dorsey, qui a vu Twitter lourdement investir dans divers partenariats pour mettre en place des retransmissions de compétitions sportives en ligne. Cela pourrait même entraîner des pertes d’emplois. Quel que soit la décision du conseil d’administration, la plupart des observateurs conviennent que cela doit conduire à une conclusion rapide.

Articles recommandés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Pour ne rien rater de l’actualité High Tech, Geek & Insolite, suivez-nous sur Facebook et Twitter 😉