fbpx

Pac-Man : des scientifiques ont recréé le jeu en utilisant des micro-organismes

Par

le

Afin de voir et de mieux comprendre comment les micro-organismes évoluent, des scientifiques norvégiens ont recréé le jeu Pac-Man.

Des scientifiques ont créé une version vivante de Pac-Man en utilisant des micro-organismes, afin d’étudier les relations entre prédateurs et proies dans le monde naturel.

L’utilisation d’une carte basée sur Pac-Man, les chercheurs ont créé un labyrinthe organique en trois dimensions avec de petits canaux remplis de liquide riche en nutriments circule, et qui grouille de différents types de micro-organismes.

Dans ce jeu organique de Pac Man, les organismes unicellulaires appelés euglènes agissent comme Pac-Man, tandis que les espèces multicellulaires appelées rotifères, soit les « fantômes », sont à leurs trousses. Cependant, contrairement au jeu vidéo, ce labyrinthe organique ne possède aucune pilule de puissance. Cette expérience révèle une chasse sans fin des rotifères pour ces protozoaires unicellulaires.

Cette nouvelle étude est réalisée par des chercheurs afin d’analyser et d’examiner comment les euglènes survivent dans ce type de situation, lorsqu’ils sont pourchassés par les rotifères qui mesurent moins d’un millimètre de diamètre.

Etant donné que les organismes microscopiques sont souvent observés dans une boîte de Pétri, cette vue 3D à l’intérieur d’un labyrinthe révèle comment les organismes interagissent dans leur environnement. Selon Erik Andrew Johannessen, du University College Southeast, ce projet Pac-Man leur permet d’expliquer les résultats de leur étude plus facilement.

En dehors de cela, l’équipe a également sollicité l’aide du réalisateur Adam Bartley lyslagt pour créer cette carte 3D et filmer ce gameplay naturel pour le public à l’aide de micro scénographies.

Même si les micro-organismes sont minuscules, leur présence abondante sur Terre est une indication de la façon dont la vie sur la planète a évolué, étant donné qu’ils sont aussi les plus anciennes formes de vie présentes sur notre planète. En étudiant ces créatures, les scientifiques peuvent obtenir des solutions à appliquer dans le domaine de la santé, répondre à des questions environnementales, mais également apporter des améliorations dans certaines approches industrielles.

Articles recommandés