fbpx

La police néerlandaise entraîne des aigles pour lutter contre les drones

Par

le

Pour lutter contre les drones non autorisés, la police néerlandaise a décidé d’entraîner des aigles. Une vidéo a même été mise en ligne sur Youtube.

En octobre l’année dernière, trois entreprises britanniques ont conjointement développé un « rayon de la mort » capable de faire tomber tout aéronef sans pilote dans un rayon de 8 km. Deux mois plus tard, la police de Tokyo a inauguré son chasseur de drones interdits, équipé d’un filet dans lequel les pales des drones viennent se prendre. Mais maintenant, la bataille contre les drones est passée à la vitesse supérieure.

La police néerlandaise a révélé qu’elle formait des aigles, un des plus grands prédateurs de la nature, à intercepter les drones qui ne disposent pas d’autorisation pour effectuer des survols. L’utilisation de ces oiseaux de proie pour capturer des drones fait partie d’un essai lancé par la police néerlandaise en collaboration avec Guard From Above, une firme danoise spécialisée dans l’entraînement de ces oiseaux. Une fois l’aigle formé et apte à reconnaître un drone, il peut alors en saisir un pour le ramener en lieu sûr.

L’utilisation d’aigles est juste une des solutions que la police du pays teste contre les survols illégaux de drones. D’autres méthodes, physiques et électroniques, sont également testées mais l’avantage des oiseaux est qu’ils peuvent éloigner un drone de la foule, ce qui signifie qu’il y a peu de risque qu’un aéronef tombe et blesse quelqu’un s’il se fait intercepter.

Le principal danger de cette armée volante est que, en dépit d’avoir des griffes incroyablement puissantes, les aigles risquent d’être blessés par les hélices des appareils. Dans la vidéo, cependant, la Guard From Above indique qu’elle étudie actuellement la possibilité de concevoir des prothèses permettant de les protéger.

Articles recommandés