Comment apprendre l’informatique ?

Par

le

À notre époque, l’informatique fait partie intégrante de notre vie. Quoi que l’on fasse et où que l’on soit, tout est numérisé. L’ordinateur et les diverses applications que l’on utilise nécessitent de la programmation informatique. Vous souhaitez devenir développeur informatique ? Alors, cet article va vous fournir les bases dont vous avez besoin pour débuter dans ce domaine.

La programmation informatique : définition

La programmation informatique désigne la rédaction des instructions qui constituent un programme, qui lui, constitue les applications, les logiciels et les sites. Pour faire fonctionner un appareil Tech, il faut une suite d’instructions qui lui indique les tâches qu’il doit effectuer. Pour ce faire, il faut lui dire dans un langage qu’il comprend, les langages informatiques, chaque mission qui lui est confiée. On lui envoie des requêtes qu’il va interpréter et répondre en conséquence.

Le but de la programmation informatique est donc de parler à ces machines et ces applications à notre place afin qu’ils puissent nous envoyer les réponses que l’on attend.

Toutefois, il existe plusieurs étapes à suivre lors du codage d’un programme informatique. Ces étapes sont nécessaires pour qu’un programme soit parfaitement fonctionnel.

Pour pouvoir coder, on doit posséder certaines bases que nous allons vous donner dans les prochains paragraphes.

Le fonctionnement d’un ordinateur

Avant de commencer la programmation informatique à proprement parler, il faut comprendre le fonctionnement d’un ordinateur en général. Il faut connaître les principaux composants de celui-ci, à savoir, le processeur, les mémoires centrales (RAM et ROM), les disques durs et les différents autres périphériques. Ces derniers font partie de ce que l’on nomme le hardware. 

Il y a également le software, c’est-à-dire la partie logiciel qui fait fonctionner la partie matérielle et qui fait que ces matériels communiquent entre eux. C’est justement là qu’intervient la programmation informatique. Il faut donc comprendre quels matériels sont associés directement ou indirectement afin d’envoyer les requêtes adéquates.

Le cycle de vie d’un programme informatique

Une fois que vous avez compris le fonctionnement d’un ordinateur, vous devez maintenant comprendre le cycle de vie d’un programme informatique. Il s’agit des étapes à suivre lors du codage pour fournir un système qui marche sans aucun dysfonctionnement.

Il existe plusieurs types et modèles de cycle de vie que l’on peut suivre lorsque l’on développe un programme. Les plus utilisés par les développeurs sont le cycle en cascade et le cycle en V. En général, les étapes qui les composent sont assez similaires. Il y a, 

  • la spécification des besoins et sa validation ;
  • la conception générale et détaillée ainsi que les vérifications nécessaires ;
  • le codage et les tests unitaires ;
  • l’intégration et les tests d’intégration ;
  • la mise en production ;
  • la maintenance.

Certains modèles de cycles sautent certaines étapes et d’autres en ajoutent. Cependant, le but reste le même, livrer une solution optimale.

En tant que personne souhaitant apprendre la programmation informatique, vous devez connaître quelques cycles, car vous serez amené à les effectuer.

L’algorithme

L’algorithme est également l’un des piliers qui constituent la programmation informatique. Il s’agit des suites logiques d’instructions que l’on doit suivre lorsque l’on écrit un programme.

C’est un travail en amont qu’un développeur informatique effectue pour pouvoir obtenir une directive précise sur ce qu’il doit construire.

L’algorithme va déterminer chaque cas qui peut survenir lors de l’exploitation du programme et les actions à déclencher en conséquence.

La base de données

Un programme informatique génère des informations. Ces informations sont primordiales, car il s’agit en général de la finalité de chaque logiciel, surtout dans l’ère où nous vivons qui est celui du Big Data. Il faut donc savoir comment les stocker.

Il faut donc apprendre à appréhender les bases de données et leurs systèmes de gestion. Il existe plusieurs systèmes de stockage et de gestion de base de données, mais le plus utilisé reste le système de gestion de bases de données relationnelles.

Il y a également plusieurs SGBD tels qu’Oracle ou MySQL, qui fournissent un système qui permet de stocker et de traiter les multitudes de données que les programmes engendrent.

Les langages de programmation informatique

Souvenez-vous, nous avons parlé de communication entre plusieurs entités un peu plus haut. Nous avons dit que les programmes doivent être écrits à l’aide d’un langage qu’ils comprennent. C’est-à-dire que l’on a besoin de langages spécifiques afin de coder.

Les langages de programmation sont donc les instruments que l’on utilise pour construire un logiciel, une application ou un site.

Il est donc impératif d’apprendre quelques langages de programmation pour pouvoir aborder le métier de développeur informatique.

Le choix est multiple en ce qui concerne les langages informatiques, car on ne cesse d’en créer, année par année. Tout dépend du type de logiciel que vous souhaiteriez développer. En effet, le langage employé change en fonction de la finalité que vous voulez atteindre.

Par exemple, pour le développement web, vous allez apprendre HTML, CSS, Javascript, PHP, etc. Pour du développement d’application desktop, ce sera plutôt Java, C#, C++, etc. Et pour du Big Data, vous allez plutôt vous orienter vers Scala. Il existe également des langages plus hybrides, qui s’adaptent à plusieurs situations comme Python.

Les bibliothèques et les frameworks

Les bibliothèques sont des mini-programmes précompilés qui sont déjà fonctionnels. Ces bibliothèques facilitent grandement la vie des programmeurs, car ils n’ont plus besoin de coder certaines fonctionnalités. Tous les langages de programmation possèdent leurs bibliothèques. Il suffit de les connaître et de les appeler au sein de votre propre programme.

Quant aux frameworks, il s’agit d’un ensemble d’outils architecturaux servant à, encore une fois, faciliter le développement d’une solution. Ils servent à structurer et à établir les bases du programme pour que l’implémentation soit uniforme. La plupart des langages de programmation possèdent également un ou plusieurs frameworks et ces derniers rassemblent les différentes bibliothèques du langage.

Le codage

Une fois que ces bases sont acquises, vous pouvez maintenant apprendre le codage en lui-même. Le codage ou l’implémentation est l’application de tous les fondamentaux que nous avons abordés précédemment. Vous allez dans cette étape écrire les instructions qui vont constituer le programme. Vous utiliseriez un langage de programmation, un système de gestion de base de données, un ordinateur, un framework, des bibliothèques et vous suivrez un algorithme.

C’est également lors de cette étape que vous allez tester les codes que vous avez produits. Il faut que ces tests soient concluants, sinon vous devriez effectuer un débogage. Vous allez également effectuer les modifications nécessaires à votre programme pour que ce dernier puisse correspondre aux spécifications des besoins établis en amont.

Les bonnes pratiques

Dans la programmation informatique, il existe plusieurs bonnes pratiques sur lesquelles les programmeurs se sont accordés. Le but de ces dernières est de fournir des codes lisibles, ordonnés et structurés. Il faut que vous ayez en tête que le programme que vous développez peut être utilisé et lu par une autre personne que ce soit vos collaborateurs, votre chef hiérarchique ou encore vos clients. Cette personne doit donc comprendre votre travail lorsqu’il y jette un coup d’œil.

Parmi les multiples bonnes pratiques que vous devez respecter, il y a :

  • la manière de nommer les variables et les fichiers ;
  • l’arborescence des dossiers et des fichiers ;
  • l’écriture des commentaires pour chaque fonction ;
  • la structuration du code (les espaces et les tabulations) ;
  • etc.

Voilà ! En applicant les conseils de cette article, vous devriez facilement pouvoir apprendre à programmer et saisir les opportunités fabuleuses du monde numérique dans lequel nous sommes.