fbpx

Salesforce acquiert Slack pour 27,7 milliards de dollars

Par

le

Le spécialiste des technologies de relation client Salesforce fait l’acquisition de la messagerie Slack pour 27,7 milliards de dollars.

Lors de sa plus importante acquisition à ce jour, Salesforce a acheté l’application de communication et de collaboration d’entreprise, Slack, pour 27,7 milliards de dollars. L’accord est censé renforcer les offres de Salesforce dans l’espace des logiciels d’entreprise qui se développe de manière agressive face à la culture de travail à distance imposée par une pandémie, et pour améliorer l’expérience des clients existants de Salesforce qui pourront bénéficier de l’intégration sociale plus pousée de Slack avec le logiciel CRM de l’entreprise.

Salesforce a choisi Slack dans le cadre d’un accord historique pour les deux sociétés, une combinaison que le PDG de Salesforce, Marc Benioff, a qualifiée de «match fait au paradis». Bien que ce développement aidera le géant CRM étendre son empreinte entreprise contre des rivaux tels que Oracle et Microsoft, le moment a été jugé crucial pour Slack, qui a fait face à la concurrence féroce de la part des applications de communication d’entreprise, y compris le zoom et les équipes de Microsoft.

En dépit d’une augmentation constante des utilisateurs actifs quotidiens, Slack avait des difficultés financières depuis son introduction en Bourse l’an dernier, perdant environ 40 pour cent de sa valeur entrée 2020. La société a enregistré deux pertes trimestrielles consécutives cette année pandémie frappée qui est fait le travail à distance applications essentielles pour la plupart des entreprises, ce qui entraîne une croissance massive des utilisateurs et des revenus pour le secteur.

En vertu de ce nouvel accord, le PDG Slack, Steward Butterfield, continuera à servir dans sa position actuelle comme sa société co-fondée est faite d’une unité d’exploitation de Salesforce. Il supervisera l’intégration plus approfondie de l’outil avec le portefeuille de services cloud du géant du CRM, où il deviendra également «la nouvelle interface de Salesforce Customer 360».

Butterfield a appelé « la combinaison la plus stratégique dans l’histoire du logiciel » permettant Salesforce de mieux se positionner face à des concurrents de cloud comme Oracle et Microsoft. Ce dernier aurait été intéressé par l’acquisition de Slack pour 8 milliards de dollars en 2016 (moins d’un tiers de cet accord), mais a plutôt décidé de se concentrer sur Teams pour sa suite commerciale Office 365.


Articles recommandés