fbpx

Toshiba quitte officiellement le secteur du PC

Par

le

Toshiba ne fabriquera plus officiellement de PC. Ces dernières années, la société avait pris du recul par rapport à la fabrication d’ordinateurs portables, mais cela va au-delà de cela.

Toshiba a été la première entreprise à commercialiser un ordinateur portable en 1985, connu sous le nom de T1100. Aujourd’hui, plusieurs décennies plus tard, l’entreprise qui a joué un rôle si important dans l’informatique mobile, quitte le secteur des PC.

En 2018, Toshiba a vu comment les choses tournaient pour son activité PC, et a préféré vendre une participation majoritaire (80,1%) à Sharp. Sharp, qui opère désormais sous l’égide du conglomérat de Foxconn, utiliserait la participation majoritaire comme point de départ pour réintégrer le marché des PC.

Aux termes de la vente, Sharp a acquis la plupart des produits, technologies, marques et autres actifs de Toshiba qui faisaient auparavant partie du groupe de solutions client de Toshiba. Sharp a ensuite amené l’entreprise sous la marque Dynabook et Toshiba a conservé une participation de 19,9%.

Maintenant, un peu plus de deux ans après la vente initiale, Toshiba a vendu sa participation restante de 19,9% dans Dynabook à Sharp, grâce à une option d’achat qui faisait partie de l’accord. Comme l’indique le communiqué de presse de Toshiba, cela fait de Dynabook une filiale à 100% de Sharp.

La vente par Toshiba de son activité PC en 2018 faisait partie d’une vaste restructuration au milieu non seulement d’un marché des PC en déclin dans lequel Toshiba avait du mal à rivaliser, mais aussi alors que la société était ébranlée par sa controverse sur Westinghouse Electric et le scandale comptable.

Toshiba a été contraint de se séparer de son activité NAND sous le nom de Toshiba Memory Corporation, qui est finalement devenue Kioxia. Toshiba a également vendu ses activités de télévision à HiSense et a vendu Westinghouse Electric à Brookfield Business Partners.


Articles recommandés