fbpx

Foxconn dit que la Chine ne peut plus être «l’usine du monde»

Par

le

Avec la guerre commerciale entre la Chine et les USA, l’Empire du Milieu ne peut plus être «l’usine du monde» selon Foxconn.

Alors que la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine fait rage sans fin en vue, des fabricants comme Foxconn cherchent désespérément à échapper à l’immense pression qui en découle en déplaçant leur capacité de production ailleurs. Mais si l’objectif de l’administration Trump a été d’encourager cette production à retourner aux États-Unis, il semble que la Chine et les États-Unis aient tous deux à perdre alors que les fabricants se tournent vers d’autres régions avec plus d’intérêt.

Le dernier rapport sur les résultats de Foxconn est publié et il semble que le plus grand fournisseur d’Apple a dépassé les attentes des analystes à un moment où de nombreuses autres entreprises ont vu leur activité diminuer à cause de la pandémie.

Après un premier trimestre particulièrement difficile cette année, Foxconn a enregistré un bénéfice net de 778,55 millions de dollars pour les trois mois se terminant en juin, soit une augmentation de 34% d’une année sur l’autre et de plus de 170 millions de dollars au-dessus des attentes. Le fabricant taïwanais estime que les résultats sont très probablement dus à la montée en puissance du nombre de personnes travaillant à domicile, ce qui a considérablement augmenté la demande d’équipements grand public et d’entreprise par rapport à la période précédant la pandémie.

Cependant, ce n’était pas tout rose pour Foxconn, car les revenus des smartphones ont encore chuté d’environ 15% au deuxième trimestre. La société a anticipé cette baisse, car elle a vu une tendance à la baisse du nombre de commandes qui a persisté jusqu’en juin. Les projections pour le troisième trimestre montrent une baisse de 10% d’une année sur l’autre au troisième trimestre, raison pour laquelle Foxconn est en train de recruter pour assurer le succès du lancement de la gamme iPhone 12 d’Apple.

Le président de Hon Hai Precision Industry (la société mère de Foxconn), Young Liu, a déclaré à Bloomberg que le géant de la fabrication développerait lentement plus de capacités en dehors de la Chine en raison de la pression continue de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine.

Liu dit que si la Chine restera une région importante pour la fabrication, «les jours du pays comme l’usine mondiale sont terminés».

Foxconn réalise actuellement 30% de la production en dehors de la Chine, contre 25% il y a un an. La société envisage plusieurs nouveaux sites, notamment l’Inde, le Vietnam, le Mexique, le Brésil et les États-Unis.

Les clients de Foxconn cherchaient à diversifier leur chaîne d’approvisionnement, c’est pourquoi l’Inde poursuit un investissement de 6,6 milliards de dollars pour inciter Big Tech à mettre en place un écosystème de production local. Le plan semble fonctionner jusqu’à présent, Wistron fabriquant désormais des iPhone 11 et Pegatron se démenant pour ouvrir une nouvelle branche de fabrication à Chennai.

Les tarifs imposés par l’administration Trump sur les biens de consommation ont donné à des pays comme le Vietnam, qui manque encore de l’infrastructure nécessaire, un pied dans la porte pour remporter certains contrats de fabrication d’accessoires électroniques.


Articles recommandés