fbpx

Facebook : augmentation du trafic à cause du coronavirus, mais son activité publicitaire souffre

Par

le

Le réseau social Facebook a connu une augmentation de son trafic à cause du coronavirus, mais son activité publicitaire qui ets en difficulté.

Comme tant de services en ligne, Facebook a vu une augmentation de son utilisation depuis le confinement lié au coronavirus. Cela peut sembler une bonne nouvelle pour l’entreprise, mais les augmentations se concentrent sur sa messagerie privée et ses appels vidéo, qu’elle ne monétise pas, et son activité publicitaire souffre dans les pays les plus durement touchés par le COVID-19.

Comme nous l’avons vu avec les logiciels de travail à domicile, les services de streaming et Steam, les règles d’auto-isolation et de quarantaine mises en œuvre dans le monde entier ont entraîné une montée en flèche de l’utilisation de Facebook. La société a connu une augmentation de 50% du trafic de messagerie dans certains pays, et les appels vidéo sur Messenger et WhatsApp dans ces endroits ont plus que doublé. Les appels de groupe, quant à eux, ont augmenté de 1 000% le mois dernier.

En Italie, où plus de 6000 personnes sont décédées des suites du coronavirus, il y a eu une augmentation de 70% du temps consacré aux applications appartenant à Facebook telles qu’Instagram.

Il peut sembler que Facebook va profiter du confinement, mais l’inverse est vrai aussi. « Nous ne monétisons pas la plupart des services pour lesquels nous constatons un engagement accru, et nous avons constaté un affaiblissement de notre activité publicitaire dans les pays qui prennent des mesures agressives pour réduire la propagation du COVID-19 », a écrit Alex Schultz, vice-président de Analytics et Jay Parikh, vice-président de l’ingénierie.

Facebook dit que le pic d’utilisation a été plus difficile que d’habitude en raison du travail de ses employés à domicile, mais il s’efforce de maintenir le bon fonctionnement de ses applications. « Nous surveillons attentivement les modèles d’utilisation, rendant nos systèmes plus efficaces et augmentant la capacité selon les besoins », a expliqué la société. Pour aider à alléger la charge, il réduit temporairement les débits binaires pour les vidéos Facebook et Instagram dans certaines régions, ce que Amazon, Apple TV + et Netflix ont également fait.


Articles recommandés