fbpx

Bill Gates se retire du conseil d’administration de Microsoft pour devenir philanthrope à plein temps

Par

le

Bill Gates quitte le conseil d’administration de Microsoft qu’il a cofondé en 1975 afin de devenir philanthrope à plein temps.

Après plus de quatre décennies à exercer un pouvoir exécutif dans une entreprise qu’il a créée pour changer le monde, Bill Gates prend du recul. Et Microsoft ne sera pas la même entreprise sans lui.

Dans une déclaration, Bill Gates dit que c’est son souhait de se concentrer sur les priorités philanthropiques «notamment la santé et le développement, l’éducation et mon engagement croissant dans la lutte contre le changement climatique». Cela se manifestera probablement par une augmentation des activités de la Fondation Bill et Melinda Gates, qui dépense plusieurs milliards de dollars de fortune Gates chaque année.

Il y a quarante-quatre ans jour pour jour, Bill Gates a cofondé Microsoft avec Paul Allen. Il a occupé le poste de PDG jusqu’en 2000, puis celui de cadre à plein temps jusqu’en 2008. En 2014, il a quitté son poste de président exécutif. Jusqu’à aujourd’hui, son rôle officiel était celui de conseiller technique et de membre du conseil d’administration général, et bien qu’il se retire de ce dernier, il continuera à exercer ses fonctions à la demande de l’actuel PDG de Microsoft, Satya Nadella.

«Ce fut un immense honneur et un privilège d’avoir travaillé avec Bill et d’avoir appris de lui au fil des ans. Bill a fondé notre entreprise avec une foi en la force de démocratisation des logiciels et une passion pour résoudre les défis les plus urgents de la société. Et Microsoft et le monde sont meilleurs pour cela », a déclaré Nadella. «… Je suis reconnaissant de l’amitié de Bill et j’ai hâte de continuer à travailler à ses côtés pour réaliser notre mission de donner à chaque personne et à chaque organisation de la planète les moyens de faire plus.»

Gates a exprimé une joie similaire à propos de l’avenir de Microsoft, déclarant qu’il se sentait «plus optimiste que jamais quant aux progrès de la société et comment elle peut continuer à bénéficier au monde».


Articles recommandés