fbpx

Apple va supprimer complètement le support Flash dans la prochaine version de Safari

Par

le

Apple a fait savoir que le format Adobe Flash va être complètement abandonné avec la prochaine version de Safari.

La fin de l’année marquera également la fin officielle d’Adobe Flash. Alors que la plupart des navigateurs ont déjà sauté le pas, Safari reste le seul navigateur prenant en charge le logiciel via un plugin. Cela sera terminé avec la prochaine mise à jour du navigateur.

Apple vient de publier la dernière Safari Technology preview, soit l’équivalent de la bêta de la prochaine version. Elle s’accompagne de nombreuses modifications, notamment la suppression de la prise en charge d’Adobe Flash.

Apple abandonnant la prise en charge de Flash dans Safari n’est pas une surprise. La société l’a critiqué pour ses nombreuses failles de sécurité et ne l’a jamais supporté sur iOS. Même Flash sur la version desktop du navigateur Web était limité à une extension téléchargeable. Une fois la mise à jour finalisée, même un plugin ne fonctionnera pas.

La révision sonne un glas final pour la technologie Web interactive d’Adobe qui existe depuis 1996. À l’époque pré-large bande, elle était inestimable pour certains types de contenu. Le plugin indépendant de la plateforme a été utilisé principalement pour des jeux et des animations simples qui pouvaient être joués dans un navigateur. Il a également pris en charge la lecture multimédia. YouTube, Hulu et d’autres l’ont utilisé pour leurs lecteurs vidéo pendant un certain temps.

Outre ses nombreuses failles de sécurité, la plateforme a également été utilisée pour le phishing. Les utilisateurs, lorsqu’ils visitent certains sites douteux, se voient présenter de fausses notifications leur indiquant qu’ils doivent mettre à jour Flash. Ceux-ci contiendraient un lien de téléchargement vers une page imitant celle d’Adobe. Il tenterait ensuite d’obtenir des informations personnelles telles que des mots de passe ou d’infecter les ordinateurs des utilisateurs avec un cheval de Troie, un virus ou un autre logiciel malveillant lorsqu’ils tentaient de télécharger la fausse version du programme.

Avec l’adoption accrue de la norme HTML5, qui a remplacé de nombreuses fonctionnalités de Flash, Adobe a décidé qu’il était temps de mettre le logiciel au lit. En 2017, il a annoncé qu’il mettrait fin au support à la fin de 2020. Depuis lors, la plupart des grandes entreprises technologiques, notamment Facebook, Google, Mozilla et Microsoft, ont abandonné Flash et l’ont corrigé de leurs plateformes.

Une fois la dernière version de Safari publiée, les quelques sites Web hérités qui utilisent toujours le logiciel aussi bon que mort seront également tués. L’année prochaine, le seul endroit où vous pourrez trouver Flash Player et d’autres contenus associés sera le cimetière qu’est Internet Archive, où vous pouvez déjà voir sa pierre tombale.


Articles recommandés