fbpx

YouTube assouplit ses restrictions sur la violence dans les jeux vidéo

Par

le

YouTube modifie de manière significative sa façon de modérer la violence contenue dans les jeux vidéo.

Les créateurs de YouTube sont confrontés à de nombreux problèmes dans les domaines de la démonétisation, de la suppression liée aux droits d’auteur, mais nous avons également constaté que YouTube mettait davantage l’accent sur la résolution de ces problèmes récemment. Aujourd’hui, cela s’est traduit par une mise à jour de l’application des règles de YouTube, qui assouplit les règles de la plateforme en matière de violence simulée dans les vidéos.

À partir de là, YouTube donnera aux créateurs de contenu beaucoup plus de liberté pour créer les vidéos qu’ils souhaitent créer, sans craindre de voir leur travail anéanti par l’ajout d’un âge limite (ce qui empêche de nombreux utilisateurs plus jeunes, soit un public nombreux, de visionner les vidéo) ou un blocage vidéo purement et simplement.

Pour être clair, ce changement de stratégie ne s’applique pas aux stratégies de démonétisation de YouTube. Alors que la plateforme travaille sur différentes modifications de son système de monétisation qui pourraient associer des créateurs de contenu « borderline » à des publicités pertinentes au lieu de couper entièrement leurs revenus, nous parlons toujours de directives totalement distinctes. Cette nouvelle (théoriquement) permet aux créateurs d’atteindre un public plus large avec leur contenu, mais cela ne signifie pas nécessairement qu’ils pourront en bénéficier financièrement.

YouTube indique également clairement qu’ils ont toujours la liberté de limiter le contenu à l’âge s’ils se concentrent « uniquement » sur des images violentes ou sanglantes, simulées ou non. Par exemple, si un créateur ne montre que les parties les plus violentes d’un jeu vidéo, sa vidéo peut toujours être restreinte.

Les nouvelles politiques en matière de violence simulée du site Web s’appliquent également à la violence «scénarisée». Par conséquent, les séquences d’action dans les films ou les séries TV seront également exemptées des règles traditionnelles.

Toutefois, les créateurs doivent rester prudents, car les algorithmes de YouTube peuvent avoir du mal à faire la différence entre une violence réelle et une violence factice lorsque de vrais acteurs humains sont impliqués. Mis à part les lacunes éventuelles, il s’agit d’une excellente nouvelle pour l’ensemble des créateurs et nous espérons voir des changements de politique similaires aller de l’avant.

Articles recommandés