Smart City ou l’avenir des villes françaises

le

La Smart City est un terme flou pour la plupart d’entre nous et pourtant les villes intelligentes se développent de plus en plus dans le monde. Ville connectée, innovante avec des technologies intelligentes. De nombreuses villes comme Rio de Janeiro, Stockholm ou Lyon se transforment doucement et testent leurs modèles « smart ». Retour sur la définition d’une Smart City ainsi que ses challenges.

Ville durable, « smart city » ?

Le développement durable est un sujet qui fait parler de lui dans la politique française avec un vrai focus sur les villes durables. En effet, on prévoit que près de deux tiers de la population mondiale vivront en ville d’ici 2050, c’est pourquoi il est impératif de mettre en place des écoquartiers et éco-cities afin de répondre aux besoins environnementaux, sociaux et économiques des villes du monde et des villes françaises.

Être une ville durable signifie d’abord d’investir dans les transports publics mais aussi de créer des espaces publics écologiques et de gérer intelligemment l’urbanisation de la ville. Elle doit aussi être capable de s’auto-alimenter à l’aide d’énergie renouvelable et diminuer au maximum l‘empreinte carbone de ses habitants.

Aujourd’hui de nombreuses villes ont du mal à gérer la dégradation environnementale, les embouteillages constants et le gaspillage et font face à un défi de taille afin de maintenir la croissance économique tout en créer des villes viables et durables.

Une « Smart City » est légèrement différente de la ville durable du fait qu’elle met en lumière la qualité de vie de tous en milieu urbain grâce au numérique, des technologies et de l’innovation.

Comment optimiser une ville de façon intelligente ?

La mobilité est l’un des défis premiers des Smart Cities. En effet, il est impératif de mettre à disposition plus d’accessibilité, des pistes cyclables, des services de transports utilisant l’électrique ou un système de covoiturage. Enormément d’entreprises utilisent maintenant des applications en temps réel pour faciliter et encourager les citoyens à utiliser de moins en moins leurs voitures et de plus en plus d’alternatives.

Le solaire et autres énergies renouvelables sont aussi implantés un peu partout dans les grandes villes mais aussi dans les zones touristiques comme les stations de ski, restaurants, plages, et autres. On retrouve par exemple des panneaux solaires photovoltaïques sur les toits des maisons, usines ou des supermarchés pour pousser les petites entreprises à produire leur propre énergie. Les distributeurs de panneaux solaires mettent ainsi en place des applications et des composants électroniques tels que des régulateurs de shunt afin d’éviter des pertes d’énergie mais aussi d’éviter d’endommager les panneaux solaires. On retrouve ces composants électriques chez des distributeurs comme RS Components.

L’open data est une autre solution utilisée par les villes. Par définition, une donnée ouverte ou open data en anglais permet à tout à chacun de bénéficier des données et de s’en servir librement. Prenons l’exemple de San Francisco qui enregistre les transports publics et taxi en demande afin d’offrir aux individus l’option de trajet multimodales en un temps-record. En France, on retrouve Lyon qui développe le programme Data Grand Lyon. Au cœur de la ville, 98% des données sont en open data. On retrouve alors en temps réel sur son téléphone les endroits touristiques, les horaires de bus, les stations vélo’v disponibles et bien plus.

La Smart City est un concept qui a un grand avenir devant elle mais qui implique de vraies transformations au cœur des villes mais aussi de comportements du citoyen.