fbpx

Dernier train pour Busan : la suite arrivera en 2020

Par

le

Quatre ans après la sortie en salles du premier film, la suite du « Dernier train pour Busan » arrivera en 2020.

Dernier train pour Busan, un film d’horreur sud-coréen écrit et réalisé par Yeon Sang-ho et sorti en 2016 a rencontré un joli succès dans son pays de production ainsi qu’à l’étranger. Ce film, qui est la suite du film d’animation Seoul Station du même réalisateur, sorti dans la même année, a récolté près de 100 millions de dollars au box-office mondial.

Pour ceux qui seraient passés à côté de cette pépite zombiesque, l’histoire porte sur un virus inconnu qui se répand en Corée du Sud. Alors que l’état d’urgence est décrété, les passagers du train KTX se livrent à une lutte sans merci afin de survivre jusqu’à Busan, l’unique ville où ils seront en sécurité.

Fort de son succès, une expérience de réalité virtuelle a même vu le jour, pour le plus grand bonheur du public asiatique. La société de médias MM2 Asia, basée à Singapour, fût à l’origine de ce projet innovant. Dans cette expérience, le spectateur a l’opportunité d’incarner un personnage du film et de se retrouver au beau milieu des zombies. Plusieurs villes côtières de Chine se sont prêtées à l’attraction, Singapour, la Malaisie, Hong Kong et, évidemment, la Corée du Sud, ont pu faire hurler les fans du film.

Deux ans après la sortie du premier film, il avait été annoncé que le réalisateur planchait sur l’écriture d’une suite. Mais plutôt que de réutiliser les personnages du premier opus, Yeon Sang-ho souhaitait explorer davantage l’univers qu’il avait créé. Les passagers du premier voyage ne seront donc plus de la partie, puisque le film se concentrera sur les conséquences de ce qu’il s’est passé.

Aujourd’hui, Allociné a officialisé que la la suite du film est bel et bien prévue et elle sera disponible en France dès le 12 août 2020.

Pour l’heure, il n’y a pas davantage d’information au sujet du second volet, baptisé « Peninsula ». Actuellement, seule une image, dévoilée est disponible. Elle révèle d’un monde post-apocalyptique qui nous donne déjà une idée de l’ambiance qui y règnera.