fbpx

SpaceX souhaite fournir une couverture Internet avec la constellation Starlink dès la mi-2020

Par

le

SpaceX annonce son intention de commencer à proposer des services haut débit à ses clients avec son initiative Internet depuis l’espace, baptisée Starlink, dès la mi-2020.

Le travail d’Elon Musk chez SpaceX a porté ses fruits récemment. La société a non seulement lancé et testé avec succès de nombreuses fusées au cours des deux dernières années (avec quelques échecs), mais les progrès vers son service Internet par satellite « Starlink » ont également été rapides.

La présidente de SpaceX, Gwynne Shotwell, a récemment déclaré que l’objectif de la société était de finaliser six à huit lancements Starlink avant la mi-2020. Une fois ces lancements terminés, SpaceX sera prêt à offrir des services Internet par satellite à ses clients du monde entier.

SpaceX a déjà effectué un tel lancement avec succès, il ne devrait donc pas être trop difficile de terminer le reste, à condition que la société ne rencontre aucun problème inattendu (comme c’est souvent le cas). Nous ne savons pas exactement combien de satellites seront effectivement dans l’espace après l’achèvement des six à huit lancements mentionnés précédemment, mais Shotwell a déclaré que 24 lancements conduiraient à une « couverture mondiale ».

Si tout se passe bien, ces 24 lancements pourraient être terminés d’ici la fin de 2020, ce qui signifie que des particuliers du monde entier pourraient se procurer leur propre terminal Starlink (leur permettant d’accéder au service) en 2021. Cependant, beaucoup reste à faire. En effet, SpaceX ne sait pas combien le service coûtera, quelle sorte de vitesse les clients peuvent s’attendre à voir, ni à quel point la configuration initiale sera conviviale.

Néanmoins, cela reste quand même une excellente nouvelle. Si le développement de Starlink se poursuit comme prévu, cela pourrait représenter un avantage considérable pour la population mondiale, en particulier dans les zones rurales non desservies ou mal desservies, où les options Internet sont limitées, trop chères ou peu fiables. Dans ces régions, il est difficile d’imaginer que Starlink pourrait être bien pire que ce à quoi les résidents ont déjà accès.

Articles recommandés