fbpx

Votre prochain iPhone pourrait être fabriqué au Vietnam

Par

le

Avec les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis, le Vietnam pourrait devenir le prochain épicentre de la fabrication de produits électroniques grand public.

Alors que Trump a principalement les yeux rivés sur la Chine, il semble que les tensions commerciales aient fourni une excellente fenêtre d’opportunité aux petits pays comme le Vietnam pour devenir de nouveaux centres technologiques en Asie. L’Inde a peut-être semblé être le gagnant évident jusqu’à aujourd’hui, mais la façon dont le pays est gouverné pourrait aller à l’encontre de cet objectif, qui s’avère être une aubaine pour les petits pays de l’Est.

Ce n’est un secret pour personne que les grandes entreprises technologies se bousculent pour délocaliser la production de Chine: les fabricants de PC tels que Microsoft, Dell, Lenovo et HP, les fabricants de consoles comme Nintendo et Sony, Amazon avec ses Kindle et Echo, ou bien encore Google, Samsung et Apple avec leurs tablettes et téléphones. Certains d’entre eux ont même dénoncé publiquement la politique de Donald Trump, qui se dit prêt à imposer de nouveaux tarifs tarifs douaniers sur les produits chinois.

Pendant un certain temps, l’Inde avait envisagé d’assumer une part importante de cette production, Apple ayant passé des contrats avec Foxconn, Pegatron et Wistron pour la fabrication d’iPhone bas de gamme et Samsung ouvrant la plus grande usine de fabrication de téléphones au monde.

Les GAFA ont également envisagé d’autres pays comme l’Indonésie, la Thaïlande et, plus important encore, le Vietnam. Selon le NY Times, les fabricants du pays sont en pourparlers avec des géants de l’industrie technologique et cherchent à accroître leur capacité de production.

Les défis concernent principalement le coût des matières premières, souvent importées de Chine. Un exemple notable est le plastique, qui coûte 5 à 10% plus cher au Vietnam car jusqu’à présent, les fournisseurs locaux n’étaient pas incités à en produire plus.

Les États-Unis et la Chine auront une autre série de négociations à Shanghai cette semaine, mais beaucoup s’attendent à ce que la guerre commerciale ait des effets durables qui vont amener les fabricants à délocaliser progressivement leurs opérations hors du pays. Ajoutez à cela le fait que le Vietnam travaille dur pour développer ses infrastructures et signer des accords commerciaux avec l’E.U., et vous pouvez voir pourquoi les grandes entreprises technologiques seraient intéressées à s’y installer.

Il existe d’autres raisons de penser que votre prochain iPhone pourrait être assemblé au Vietnam, mais le plus frappant est peut-être que Foxconn a déjà acquis des terres dans le pays pour y être installé. Apple n’est pas susceptible de déplacer toute sa production de si tôt, mais c’est le signe que nous avons peut-être atteint les limites de la Chine.

Son rival Samsung est apparemment en train d’assembler la moitié de ses téléphones et accessoires vendus dans le monde entier au Vietnam, avec 100 000 employés locaux. Ces appareils ont généré des ventes de plus de 70 milliards de dollars et ont convaincu plusieurs de ses fournisseurs sud-coréens d’y établir également leur propre présence.

Articles recommandés